Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 35 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 46 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 52 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).

[Recherche] Un lien entre astrocytes et maladie d'Alzheimer ?

Mise à jour le 24 Juin 2013 | La recherche
-A +A

Les neurones sont-elles les seules cellules du système nerveux à jouer un rôle dans les processus cognitifs et le fonctionnement de la mémoire ? C'est tout l'objet du programme de recherche centré sur le rôle des astrocytes et par l'équipe du Dr Gilles Bonvento, directeur de recherche INSERM au centre préclinique MIRCen (Molecular Imaging Research Center) du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Fontenay-aux-Roses.

Conscientes des enjeux recouverts par ce travail de recherche dans la prise en soins de la maladie d’Alzheimer, France Alzheimer et la Fondation de France ont souhaité soutenir financièrement ce projet, à hauteur de 400 000 €. Le financement de cette étude d’envergure internationale fait suite à un appel à projet exceptionnel lancé en 2012 par France Alzheimer.

A l’issue d'une stricte sélection menée par le conseil scientifique de l'association, c’est donc le programme de recherche interdisciplinaire et collaboratif du Dr Bonvento qui a été retenu. Retour avec le médecin-chercheur sur un projet ambitieux et prometteur...

France Alzheimer : Pouvez-vous nous résumer l’objet de votre projet de recherche ?

Dr Gilles Bonvento : « Nous nous posons la question suivante : quel est le lien entre les astrocytes et la maladie d’Alzheimer ? Autrement dit, comment les astrocytes contribuent-ils à l’activité des synapses, et ce avant même l’apparition de lésions " amyloïde " et " tau " ? En effet, depuis une dizaine d’années, des travaux suggèrent que les neurones ne sont pas les seules cellules du système nerveux à jouer un rôle dans les processus cognitifs et le fonctionnement de la mémoire. Les astrocytes, second type de cellules du système nerveux -  deux fois  plus nombreuses que les neurones - seraient aussi largement impliqués !  »

France Alzheimer : Quelles sont les étapes envisagées pour apporter des réponses à votre questionnement ?

G. B : « La force de ce projet est d’associer 3 équipes issues de laboratoires aux compétences complémentaires, parmi lesquels : un laboratoire pionnier de la recherche sur les astrocytes et un laboratoire à la pointe de l’imagerie cellulaire. Cette complémentarité assure un regroupement d’expertises et d’outils à la hauteur du défi que nous nous sommes fixé.

En ce qui concerne le mode opératoire, nous allons utiliser non seulement un modèle animal bien particulier, mais également des microscopes à très haute résolution. Ces microscopes performants vont nous permettre d’observer les très fines ramifications des astrocytes qui entourent les synapses. »

Si nos travaux sont concluants, des approches thérapeutiques novatrices pourront être envisagées.

France  Alzheimer : Comment, à travers cette étude, étudier le lien avec la maladie d'Alzheimer ?

G. B. : « L’équipe utilise un modèle de souris présentant une maladie d’Alzheimer. Mais ces souris ne developperont des lésions " amyloïde " et " tau " qu’au bout d’un an environ. Ce délai permet d’étudier le fonctionnement des astrocytes (sont-ils ou non perturbés ?), leur implication sur l’activité des synapses et sur la survie des neurones voisins. 

Et tout cela avant que les premières lésions "amyloïde" et "tau" n’apparaissent. Dans un second temps, nous testerons des thérapeutiques qui ont pour but de freiner la perte neuronale tout en restaurant la faculté des astrocytes à assurer le bon fonctionnement des synapses. »

France Alzheimer : Quelles sont aujourd'hui les perspectives que laissent entrevoir ce projet dans la prise en charge de la maladie d'Alzheimer ?

G. B. : «  Le lien significatif entre les astrocytes et la maladie d’Alzheimer est une hypothèse récente. C’est d'ailleurs la première fois qu'un projet de recherche  portera sur la vérification de cette hypothèse. Ce champ d’investigation est donc inédit.

L’étude des astrocytes ouvre des perspectives pour l’exploration des mécanismes de stockage de la mémoire au niveau des synapses et de leurs altérations dans des pathologies impliquant un déclin cognitif, notamment dans la maladie d’Alzheimer. Si nos travaux sont concluants des approches thérapeutiques novatrices pourront être envisagées. »

 

Les astrocytes, principales cellules du système nerveux...
Les neurones ne sont pas les seuls acteurs de la communication cérébrale. Les astrocytes, autres cellules du cerveau, auraient donc un rôle crucial dans la transmission de l’information. Les neurones ont longtemps été considérés comme les seules cellules participant à la transmission de l’information. Les cellules gliales (qui comprennent les astrocytes) représentent près de 90 % des cellules du cerveau chez l’homme. Ces cellules gliales interagissent avec les neurones afin d’assurer des fonctions fondamentales dans le cerveau. En 2006, une équipe de chercheurs démontrait que la transmission de l’information se faisait via une synapse tripartite, composée de trois éléments : un neurone émetteur d’où provient  l’information ; un neurone récepteur qui intègre cette information ; un astrocyte qui favorise la transmission du signal.
Cette synapse tripartite, présente dans une région du cerveau appelée hypothalamus (intervient dans le sommeil, la faim, la soif, l’activité sexuelle et les émotions) est également localisée au niveau de l’hippocampe (impliquée dans la mémoire et l’apprentissage).
Ces récentes découvertes font des cellules gliales (ex : astrocytes) de nouvelles cibles thérapeutiques. Elles pourraient aboutir à terme au développement de nouveaux traitements pour des pathologies neuronales comme la maladie d’Alzheimer.

La fondation de France est partenaire de France Alzheimer pour le soutien de la Recherche.

Partager cet article

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Ce que nous faisons

France Alzheimer est la seule association
française de famille reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie
d’Alzheimer et des maladies apparentées.

En savoir plus

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.