Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 35 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 46 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 52 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).

Le point de vue du docteur Claudine Berr sur la prévention

Mise à jour le 25 Octobre 2012 | La recherche
-A +A

Peut-on se protéger de la maladie d’Alzheimer ? Si l’on peut lire ici et là que boire régulièrement du café, prendre des vitamines et des oméga-3 ou faire des mots fléchés permettrait d’éviter la maladie, mieux vaut se méfier des messages simplistes et se fier à l’avis d’un spécialiste. Le docteur Claudine Berr, directrice de recherche épidémiologique et clinique à l’INSERM,  répond à nos questions…

 

« Il faudra encore cinq à dix ans avant de pouvoir proposer une prévention plus individualisée avec des recommandations spécifiques. »

 

Une alimentation saine et équilibrée peut-elle protéger de la maladie d’Alzheimer ?

Différentes études ont été menées dans ce domaine. Plusieurs observations ont notamment été faites concernant le régime méditerranéen, qui privilégie la consommation de poissons, de fruits, de légumes et d’huile d’olive. Par exemple, on a constaté chez des sujets qui consomment du poisson deux ou trois fois par semaine une diminution du risque du déclin des fonctions cognitives. Ce sont des pistes de prévention intéressantes mais qui restent à confirmer par des études plus poussées sur le long terme, difficiles à mettre en œuvre.

Qu’en est-il des activités sportives ou intellectuelles ?

Dans le cadre de la prévention, on parlera plus d’activité physique que d’activité sportive. Il est bien sûr conseillé de maintenir une activité physique à tous les âges de la vie, que ce soit de la marche ou simplement monter les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur. C’est une bonne voie de prévention, mais elle n’est pas spécifique à la maladie d’Alzheimer. Concernant les activités dites « intellectuelles », il existe des démonstrations en faveur des ateliers stimulant la mémoire, la logique ou la réflexion, qui diminueraient les risques. Mais les essais sont toujours en cours.

Que peut-on préconiser, alors ?

À ce jour, les préconisations sont les mêmes que pour les facteurs de risques vasculaires : le bon contrôle de la glycémie, de l’hypertension artérielle et du cholestérol. Finalement, tout ce qui est bon pour les vaisseaux est aussi bon pour le cerveau.

Quels sont les espoirs de la recherche dans le domaine de la prévention ?

Aujourd’hui, les études ont permis d’identifier des facteurs impliqués dans la maladie : le niveau d’éducation, le diabète, la consommation insuffisante de fruits et de légumes, la part génétique et la prise en charge de la dépression. Il est prématuré d’annoncer la causalité de chaque facteur qui doit encore être démontrée par des essais. Des travaux sont en cours, mais il faudra encore cinq à dix ans avant de pouvoir proposer une prévention plus individualisée avec des recommandations spécifiques.

Partager cet article

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Ce que nous faisons

France Alzheimer est la seule association
française de famille reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie
d’Alzheimer et des maladies apparentées.

En savoir plus

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.