Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 35 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 46 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 52 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).

Haro sur les neuroleptiques !

Mise à jour le 20 Juillet 2017 | Actualités
-A +A

La prescription des neuroleptiques chez des personnes présentant une démence a augmenté en France entre 2010 et 2014. Une progression qui inquiète au regard des effets secondaires de ces médicaments.

Des neuroleptiques prescrits à des personnes malades d’Alzheimer. Force est de constater que la pratique s’est développée ces dernières années. Elle est même devenue monnaie courante lorsque les patients malades présentent des troubles du comportement ou des symptômes neuropsychiatriques. C’est du moins ce que révèle une étude publiée, fin avril, dans la revue Alzheimer's Research & Therapy, par le Dr Karim Tifratene de l'université de Nice-Sophia-Antipolis et du CHU de Nice et ses collègues. Cette étude a analysé la prévalence de la prescription de neuroleptiques, entre 2010 et 2014, chez 200 000 personnes présentant une maladie d’Alzheimer, une démence vasculaire ou mixte. Pour connaître la prévalence de la prescription de ces médicaments chez les patients français souffrant de démence, les auteurs ont utilisé la Banque nationale Alzheimer (BNA) dans laquelle sont enregistrées les données des patients inclus par les Centres Mémoire de ressources et de recherche, les consultations mémoire et des spécialistes libéraux.

En hausse de 16 % !

A la lecture de cette étude, on remarque que les prescriptions de neuroleptiques ont augmenté de 16 % au cours de cette période. Cette tendance s'observe pour les trois types de démence, à la fois pour les patients vivant à domicile et ceux présents dans des établissements de soins de longue durée. A noter que les hommes avec un déclin cognitif sévère et vivant en établissement de longue durée étaient les plus à risque de recevoir ce traitement. Sauf que les bénéfices des neuroleptiques sont loin d’être démontrés. Pire, l’action sédative des neuroleptiques - dont les principales indications sont la schizophrénie, la manie, les délires, l'agitation et l'agressivité – peut provoquer des hypotensions et entraîner des chutes. L'étude indique aussi que 70 % des patients sous neuroleptique prenaient un autre psychotrope, le plus souvent un antidépresseur…

Les dernières actualités

Partager cet article

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Ce que nous faisons

France Alzheimer est la seule association
française de famille reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie
d’Alzheimer et des maladies apparentées.

En savoir plus

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.