Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 35 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 46 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 52 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).

Fiche pratique : Prévenir les risques de chute

Mise à jour le 14 Février 2017 | Actualités
-A +A

Les risques d’accidents domestiques augmentent au fur et à mesure de l’évolution de la maladie d'Alzheimer. Parmi ces risques, celle d’une chute aux conséquences physiques et psychologiques parfois dramatiques pour la personne malade. Des solutions existent pour prévenir ces chutes, encourager et sécuriser les déplacements de la personne malade.

Il est admis chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer que le risque de chute des personnes serait supérieur à la moyenne[1]. « Plusieurs raisons à cela : une personne présentant un trouble du jugement va mal évaluer le risque et ses capacités motrices. De plus, des troubles de la coordination, une moindre habilité des gestes et des troubles de la perception visuelle sont aussi des symptômes rencontrés chez certaines personnes malades et qui malheureusement favorisent les chutes. Enfin, à un stade plus avancé de la maladie, il faut y ajouter une dénutrition, avec perte de la masse et donc de la force musculaire, une fatigue et une inattention croissantes », explique Judith Mollard, psychologue chez France Alzheimer et maladies apparentées.

Si elles sont une expérience difficile sur le plan physique (fractures, plaies, luxations, etc.), les chutes ont également un impact psychologique non négligeable. C’est ce que l’on pourrait appeler le syndrome post-chute. La personne ayant peur de chuter à nouveau, cela peut entraîner une désadaptation posturale (la personne se met en rétropulsion avec le poids du corps sur les talons, ce qui entraîne des chutes en arrière) et une réduction des activités.

Progressivement, la personne voit donc son autonomie diminuer. Une chose est sûre : tout doit être mis en œuvre pour comprendre pourquoi la personne est tombée, faute de quoi rien ne pourra être fait en matière de prévention.

 

Retrouvez des conseils dans la fiche pratique.

France Alzheimer et maladies apparentées a édité une quinzaine de fiches pratiques. Chaque fiche pratique donne des conseils pratiques pour trouver des solutions  une problématique rencontrée par les familles confrontées à la maladie d’Alzheimer ou une pathologie apparentée. Soutenez-nous, faites un don pour France Alzheimer et maladies apparentées, et recevez régulièrement la lettre d’information Alzheimer infos en cliquant ici.

 


[1] Étude menée par des chercheurs de l'Université Washington à Saint-Louis présentée en 2011 lors de la conférence internationale de l'Association Alzheimer (AAIC)

 

Partager cet article

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Ce que nous faisons

France Alzheimer est la seule association
française de famille reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie
d’Alzheimer et des maladies apparentées.

En savoir plus

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.