26 février 2018
Renforcer sa confiance et ses fonctions cognitives grâce au théâtre

Professeure en neuropsychologie, Anne-Marie Ergis a créé un atelier « Théâtre et Mémoire » en collaboration avec un metteur en scène. Après plusieurs mois de préparation, « l’Atelier », spectacle dans lequel jouent des personnes malades d’Alzheimer, a été présenté dans un hôpital parisien.

« Si l’on éveille les émotions, est-ce que cela peut faire resurgir des souvenirs ? », cette question, Anne-Marie Ergis se l’est posée lorsqu’elle a créée l’atelier « Théâtre et mémoire » avec le metteur en scène professionnel Shuli Cohen. Professeure en neuropsychologie du vieillissement, Anne-Marie Ergis développe depuis plusieurs années des ateliers à médiation artistique à destination de personnes âgées atteintes par des troubles cognitifs. Après la pièce « Le bal de la vie », notamment jouée en Guyane, elle a travaillé sur le projet de « l’Atelier », mis en scène par Anne-Clélia Salomon Monge, dont la deuxième représentation a eu lieu le 16 février dans une salle de l’hôpital Corentin-Celton de Paris.

Ressentir le plaisir de jouer sur scène

Avant de brûler les planches, la troupe de comédiens, composée à la fois de personnes malades d’Alzheimer et de personnes âgées sans troubles cognitifs, a participé pendant plusieurs mois à différents ateliers artistiques pour être prêts le jour J. « Notre objectif était d’améliorer les capacités de mémoire des participants en utilisant l’expression artistique et le travail sur les émotions », précise Anne-Marie Ergis. Après cette première phase de préparation, « le deuxième objectif était de monter un spectacle pour que les participants ressentent le plaisir de jouer sur scène, précise-t-elle. Ils peuvent ainsi montrer à leurs proches que, malgré la maladie, ils peuvent participer à une création artistique ». Le théâtre permet en effet d’interagir avec les autres mais aussi de se retrouver dans des situations fictives qui amènent la personne malade à mobiliser toutes ses capacités. Si aucune étude scientifique ne montre réellement un lien entre ces ateliers et une amélioration des fonctions cognitives, les intervenants observent tout de même souvent un impact positif sur les personnes malades qui y prennent part. Anne-Marie Ergis a ainsi constaté une amélioration « des fonctions cognitives et de l’humeur des patients» à l’issue des ateliers.

992x500