Les possibilités de prise en soin des personnes atteintes d’une maladie neurocognitive à un stade sévère sont difficiles à définir. L’objectif des soins à cette étape est de continuer à accompagner la personne pour lui assurer la plus grande qualité de vie possible. Il est alors essentiel de tenir compte de ses besoins physiques mais aussi, et surtout, ses besoins affectifs et relationnels. Comment améliorer sa qualité de vie et celle de son entourage, grâce à un accompagnement spécifique et un projet personnalisé ?

Présentation

Compétence visée

Préserver et améliorer la qualité de vie de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer à un stade sévère, grâce à un projet de vie personnalisé qui tient compte de ses besoins physiques, psychologiques et affectifs.

Objectifs pédagogiques

  • Identifier les besoins spécifiques des personnes malades à un stade sévère
  • Utiliser des outils de communication et de savoir-être pour maintenir une relation de qualité avec une personne malade à un stade sévère : l’approche non-verbale et corporelle
  • Identifier et analyser les troubles psycho-comportementaux afin d’adapter son approche
  • Favoriser la relation entre personne malade, professionnel et famille et préparer les proches à l’évolution ultime de la maladie

Prérequis :

Maitriser les fondamentaux de la prise en soin d’une personne malade d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée.

Public concerné :

Tout professionnel intervenant auprès des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, à domicile ou en établissement.
Nb stagiaires mini 5 – maxi 14

Qualification du formateur :

Psychologue spécialisé ou neuropsychologue (2 jours), psychomotricien (1 jour)

Contenu

  • Le stade évolué de la maladie :
    – analyse des représentations de la maladie ;
    – troubles cognitifs et psycho-comportementaux ;
    – vécu de la maladie par la personne malade.
  • La prise en compte de la dimension juridique et éthique :
    – le consentement aux soins et refus de soins
    – prise de décision concernant une personne vulnérable : directives anticipées, personne de confiance, décision collégiale, principes éthiques.
  • L’anticipation des conséquences de ces troubles sur les activités de la vie quotidienne (toilette, habillage, repas) :
    – articulation des concepts de base : accompagner, stimuler, prendre soin ;
    – mise en avant des capacités actuelles de la personne sur le plan cognitif, affectif et physique ;
    – attitude soignante face au désintérêt, à la prostration, aux troubles alimentaires.
  • Les différentes techniques d’accompagnement :
    – place de la relation dans le soin
    – techniques corporelles comme moyen d’entrer en relation et d’apaiser agitation et angoisse
    – différentes approches sensorielles et relationnelles
  • Les relations entre personne malade, famille et professionnels :
    – clarification du rôle de chacun pour une meilleure participation des proches ;
    – lien entre l’histoire de vie, le projet personnalisé et la fin de vie ;
    – dynamisme familiale et bouleversements

Les informations pratiques

Formation uniquement disponible en présentiel

Dates

Non disponible en inter

Nombre de stagiaires

Minimum 5, maximum 14

Méthodes pédagogiques

Alternance d’exposés, questions-réponses, exercices et mise en situation

Modalités d’évaluation

  • Evaluation des acquis : évaluation pratique et théorique tout au long de la formation
  • Evaluation de satisfaction à chaud

Modalités d’accès des personnes en situation de handicap

France Alzheimer est en capacité d’accueillir et de réorienter toute personne en situation de handicap. Pour assurer un suivi optimal, merci de nous contacter

Accès à la formation

Inscription définitive à la suite d’un entretien avec un chargé de formation

Durée

3 jours – 21 heures

Intra uniquement

Dates et tarif, nous contacter.

FORMATIONS PROFESSIONNELLES Service

Renseignements et inscription

Service FORMATIONS PROFESSIONNELLES

France Alzheimer