21 juin 2019
Une animation avec des chiens pour sortir de chez soi et se ressourcer

L’association des Deux-Sèvres propose aux personnes malades des activités avec des chiens, permettant aussi aux aidants de bénéficier d’un temps de répit.

L’association départementale France Alzheimer et maladies apparentées des Deux-Sèvres est très dynamique. Elle propose notamment une activité originale à destination des personnes malades et, indirectement, une activité bénéfique pour les aidants. Il s’agit d’une animation canine menée avec un partenaire, l’Agility club, basé à Terves.

« Nous proposons cette activité depuis 3 ans maintenant. Elle se tient une fois par mois. Nous l’organisions avant dans les maisons de retraite et nous l’avons ensuite aussi proposée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer », explique Mireille Poupard, présidente de l’Agility club de Terves, et bénévole à l’association France Alzheimer Deux-Sèvres. « Nous intervenons durant un après-midi. Nous nous occupons des personnes malades pendant que les aidants vont faire leurs courses par exemple. »

Les activités sont multiples : promenade en laisse, brossage, jeux… Ces activités permettent aux aidants de profiter d’un moment de répit et aux personnes malades de stimuler leur mémoire et leur sens de l’orientation, de se distraire, et de communiquer. « La communication avec les personnes malades est facile parce que l’on peut déjà parler du chien », glisse Mireille Poupard. « Le chien se comporte normalement. Il ne se rend pas compte des problèmes et les animateurs non plus d’ailleurs parce que nous parlons de tout et de rien. La maladie est complètement oubliée pendant ces activités. »

Et à en croire Mireille Poupard, le résultat surprend les aidants quand ils reviennent à la fin de l’animation. « Les participants s’occupent des chiens, ils les brossent, ils se baladent alors qu’ils refuseraient peut-être de marcher en temps normal s’il n’y avait pas de chien. Ils chantent aussi, ils dansent… Parfois, ces mêmes personnes sont renfermées sur elles-mêmes à leur domicile et elles refusent de sortir de chez elles et de faire des activités. La présence du chien n’explique pas tout bien sûr, mais cela rend les choses plus simples. »

Si vous êtes intéressé par cette activité, vous pouvez contacter l’association France Alzheimer des Deux-Sèvres. D’autres associations départementales proposent également cette activité.

Vous pouvez réécouter l’interview de Mireille Poupard :