19 novembre 2018
Consultation grand âge et autonomie : soutenez France Alzheimer et maladies apparentées

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a lancé, le 1er octobre dernier, une vaste consultation citoyenne, en partenariat avec la plateforme Make.org.

L’objectif de cette concertation « Grand âge et autonomie » est de donner la possibilité à l’ensemble des Français de formuler des propositions concrètes en répondant à la question « Comment mieux prendre soin de nos aînés ? ».

Des réflexions et propositions citoyennes qui doivent nourrir la future réforme de la dépendance, prévue pour la fin de l’année prochaine. L’ensemble des concitoyens a donc la possibilité de participer à cette consultation d’envergure nationale, via le lien ci-dessous :

https://www.grande-consultation-aines.make.org/

De plus, France Alzheimer et maladies apparentées, partenaire de Make.org et donc sollicitée par le gouvernement pour participer à cette démarche, anime son propre espace directement sur la plateforme en ligne, afin de faire remonter ses propositions concrètes quant à l’amélioration de la prise en soins des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée et de l’accompagnement des proches aidants.

Ainsi, jusqu’au 9 décembre prochain, soutenez les principales propositions de France Alzheimer et maladies apparentées en cliquant sur les liens ci-dessous et en votant :

    • Il faut développer le nombre d’EHPAD habilités à l’aide sociale à l’hébergement : https://bit.ly/2DeVclw

 

    • Il faut rémunérer le congé de proche aidant afin de prévenir les difficultés financières liées à une interruption de travail : https://bit.ly/2PQWdaq

 

    • Il faut lever les restrictions d’accès au droit au répit prévu par la loi ASV pour les aidants et augmenter son montant : https://bit.ly/2DiUOT1

 

    • Il faut harmoniser les dispositions fiscales entre prise en charge à domicile et en établissement pour rétablir l’équité entre les citoyens : https://bit.ly/2QEd4Kr

 

    • Il faut décloisonner les champs « handicap » et « dépendance » pour favoriser une compensation en fonction des besoins et non de l’âge : https://bit.ly/2FjA7sP

 

    • Il faut garantir l’accès à un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA) dans chaque EHPAD : https://bit.ly/2B3nUod

 

    • Il faut lever la restriction de récupération sur successions de l’Aide sociale à l’hébergement (ASH) afin d’augmenter son recours : https://bit.ly/2DiUOT1

 

    • Il faut soutenir le déploiement du dispositif de « baluchonnage » tel que pratiqué au Québec pour renforcer le droit au répit des aidants : https://bit.ly/2K1MoB6

 

    • Il faut renforcer la formation des professionnels de santé intervenant dans la prise en charge de la maladie d’Alzheimer ou apparentée : https://bit.ly/2DAe7bF

 

    • Il faut garantir le droit au diagnostic, inaliénable, au moment opportun et dans le respect des règles éthiques : https://bit.ly/2OGesuv

 

    • Il faut améliorer les droits à la retraite des aidants en activité professionnelle pour les périodes d’interruption du travail https://bit.ly/2B2KTQ6

 

En effet, compte tenu des projections actuelles, c’est une refonte globale du système de prise en soins des personnes atteintes de maladies neurodégénératives et d’accompagnement de leurs familles, qu’il nous faut construire, tous ensemble. Et si Madame la ministre attend nos propositions concrètes, nous lui avons également rappelé, lors de sa visite, que nous attendions son implication totale à nos côtés.