21 février 2018
Pour comprendre les personnes malades, il traverse l’Atlantique à la rame

Animateur depuis 12 ans dans un Ehpad, Xavier Fabre vient d’accomplir la traversée de l’Atlantique à la rame pour « ressentir l’isolement dont peuvent parfois souffrir les personnes touchées par la maladie d’Alzheimer ». Arrivé le samedi 17 février à la Martinique, il veut se servir de cette expérience pour rappeler que les personnes malades « peuvent encore vivre plein de belles choses ».

Lorsqu’il a quitté les côtes des îles Canaries le 28 décembre 2017, Xavier Fabre avait une ambition. Traverser l’océan Atlantique sur un rameur de 8 mètres de long, pour connaître  l’isolement et la solitude que peuvent vivre les personnes malades d’Alzheimer. « A l’origine, je ne devais communiquer avec personne durant la traversée, précise Xavier Fabre, qui travaille depuis 12 ans comme animateur dans un Ehpad de Concarneau, dans le Finistère. « Mais le début du parcours a été très difficile et j’ai rapidement ressenti le besoin d’être soutenu. Mon épouse a alors commencé à m’envoyer un SMS tous les jours. » Une expérience qui a permis à Xavier Fabre de comprendre encore davantage l’importance des relations avec les autres pour les personnes malades. « Je pensais au SMS de ma femme pendant toute la journée et cela m’aidait à tenir, comme cela peut être le cas aussi pour une personne malade qui sait qu’elle doit recevoir une visite ».

Xavier Fabre au départ à bord du Carpe Diem, décoré aux couleurs de l’Association France Alzheimer (Crédit photo : Xavier Fabre)

Une épopée très suivie

A bord du Carpe Diem, le skipper a parcouru 5 400 kilomètres en un peu moins de 2 mois. Arrivé le 17 février sur l’île de la Martinique, il y a été accueilli par Mireille Chamoiseau-Marc, présidente de France Alzheimer Martinique et par des médias

locaux et de nombreuses personnes venues le féliciter. De l’autre côté de l’Atlantique, son arrivée n’est pas non plus passée inaperçue. « J’ai vraiment été surpris par le nombre de personnes qui se sont intéressées à ma traversée, reconnaît-il. J’ai été très touché d’apprendre qu’une résidente que je connais et qui a perdu la vue, avait suivi mon parcours grâce à ses enfants. L’animateur qui m’a remplacé durant mon absence montrait aussi aux résidents où j’en étais. J’ai aussi été suivi par des écoliers, que j’avais rencontrés avant mon départ ». Xavier Fabre doit maintenant rester un mois en Martinique et rencontrer des associations locales de soutien aux aidants

Améliorer la qualité de vie en établissement

Si l’exploit sportif est désormais accompli, le projet de Xavier Fabre n’en est lui qu’à sa première phase. Xavier Fabre souhaite s’appuyer sur cette expérience pour sensibiliser sur la question de la qualité de vie dans les établissements avec une idée très précise. « Améliorer la qualité de vie des résidents est indispensable. Il faudrait faire en sorte que les établissements d’accueil rappellent davantage leur domicile. Les animaux peuvent réellement aider à cela, ils apportent de réels bienfaits aux personnes malades. Il faudrait que les programmes de zoothérapie soient plus fréquents dans les Ehpad ». Pour financer des initiatives de ce type, Xavier Fabre va revendre le rameur utilisé pendant la traversée. Il compte aussi délivrer certains messages aux interlocuteurs qu’il rencontrera dans les mois à venir. « Je veux notamment insister sur le fait que les personnes malades sont bien conscientes et bien vivantes et qu’elles ont encore la possibilité de vivre plein de belles choses ».

Vous pouvez retrouver le journal de bord de Xavier Fabre à l’adresse suivante : https://www.unoceandemaux.com/

992x500