Les symptômes de la maladie d’Alzheimer sont souvent difficiles à identifier. Les gens ont tendance à réduire la maladie à sa phase la plus invalidante… Pourtant, ce n’est pas parce que vous êtes malade que la vie s’arrête, au contraire ! Pour preuve, quelques astuces pour vous aider à trouver votre rythme.

Continuez à communiquer

Avec votre famille, votre conjoint, vos amis, ou encore vos voisins, la communication va forcément évoluer. Certains peuvent se fâcher, ne pas vous comprendre ou même avoir l’impression que vous ne faites pas d’efforts… Ne vous repliez sur vous-même : ces comportements ne sont pas dirigés contre vous mais sont dus à la non-connaissance de la maladie. Alors pour éviter cela, continuez à parler et à fréquenter vos proches !

5 habitudes qui peuvent aider à communiquer :

– Parler à vos proches de la façon dont ils peuvent vous aider : ils se demandent souvent comment vous vivez la maladie et comment ils peuvent se rendre utile.

– Organiser une réunion de famille : une bonne occasion de réunir vos proches pour en parler. Choisissez bien à qui vous adresser, car certains sont plus à l’aise que d’autres.

– Ne pas hésiter à demander de l’aide : quand ils savent, les gens sont très souvent compréhensifs.

– Utiliser toutes les techniques pour vous faire comprendre : gestes, mimiques, intonations de voix… la communication ne s’arrête pas aux mots !

– Rester proche de vos petits-enfants : il suffit de leur expliquer votre maladie. Pour cela de nombreux livres ou ressources expliquent bien les choses.

« Des astuces pour vous faciliter la vie »

Soyez inventif

Votre mémoire faillit et c’est normal. Mais pour vous faciliter la vie, il existe de nombreuses astuces appelées « stratégie de compensation » par les médecins. En voici quelques-unes :

[Infographie avec pictos]

– L’agenda à garder sur vous pour noter toutes les choses importantes

– Les idées notées sur une feuille avant de passer un coup de fil

– Le calendrier pour vous rappeler de dates et d’évènements importants

– Le coup de téléphone des proches pour vous rappeler par exemple un rendez-vous

– Les étiquettes sur les armoires pour préciser leur contenu

– La réorganisation des placards pour simplifier vos choix et faciliter vos mouvements

– Les aide-mémoire pour vos gestes liés à la sécurité, comme « débrancher le fer à repasser »

– Le bon éclairage pour faciliter les déplacements dans les couloirs et escaliers

Restez actif

Quelles soient physiques, intellectuelles ou socio-culturelles, les activités sont indispensables pour vous maintenir en forme !

Activités physiques

Jardinage, bricolage, promenade, jogging… toute activité physique peut vous faire de bien ! Et pour vous relaxer, pensez aussi aux exercices de relaxation, de méditation ou de yoga. Ces activités n’ont que des avantages : en plus de faire du bien à votre corps, elles diminuent le stress, qui est un facteur d’aggravation de la maladie.

Activités intellectuelles

Tout comme le corps, l’esprit a aussi besoin d’exercice : scrabble, mots croisés, Trivial Pursuit, casse-tête, mikado… Autant de jeux pour stimuler votre cerveau et partager des moments avec vos proches !

Activités socio-culturelles

Les sorties comme le théâtre, le cinéma, les concerts ou les conférences sont aussi très bénéfiques. S’il devient compliqué de lire des ouvrages, vous pouvez toujours écouter des livres audio. Même chose pour l’écriture, un proche peut vous aider et écrire ce que vous lui dictez.

« Soyez tolérant avec vous-même »

Lutter contre la maladie,
c'est aussi s’informer

Recevez des actualités, conseils, et outils dédiés

France Alzheimer c'est près de 2200 bénévoles
répartis sur 96 associations