Les anecdotes de Jean-Marie – Mai 2019

3 juin 2019
Les anecdotes de Jean-Marie – Mai 2019

3

Du POINT D'ANCRAGE à L'ACCOSTAGE, quel VOYAGE !

Bonjour bonjour ! Vous allez bien, collègues ? L’hiver est terminé. Ouf ! Je suppose qu’avec des journées plus longues, votre accompagnement vespéral est plus facile ! Tant mieux… Aujourd’hui, je vous rejoins pour partager quelques aventures rocambolesques dont nous avons, j’en suis persuadé, vous et moi, la primeur !

Il s’agit de la perte de repères mémo-spatiaux fréquemment éprouvée par notre conjoint(e). Ou plutôt d’une projection, d’un cheminement à partir de l’absence d’ancrage : POINT D’ANCRAGE perdu (sens négatif) vers un POINT D’ANCRAGE retrouvé ou arrimage (sens positif). Comment donc accompagner voire éviter continuellement la dérive des objets, des réflexes, de la mémoire, sans mettre en difficulté notre bien-aimé(e)?

Voici quelques situations vécues ubuesques et tragi-comiques :

– Premier scoop! L’évasion du téléphone fixe. En effet, il arrive fréquemment qu’il quitte sa BASE pour visiter la maison. Je l’ai déjà retrouvé par exemple sur l’évier ou échoué dans un tiroir à ustensiles de cuisine, réfugié dans un gant de cuisine ou près de sa compagne la télécommande télévision !

– Il en est de même pour les lunettes de soleil de mon épouse qui quittent leur ÉTUI ! Elles partent séjourner, par exemple 15 jours dans un gant de toilette posé dans un tiroir à chaussettes pour y trouver MOUILLAGE dans la salle de bain !

– DÉSAMORÇAGE inexplicable d’une boucle d’oreille finalement retrouvée 15 jours plus tard dans une poche de parka.

– Mon épouse se plaignant d’avoir mal au pied, je découvre une socquette égarée, toute ratatinée tout au fond de sa chaussure ! Youpi !

– SUBSTITUTION D’ ARRIMAGES :

~ boîte à bijoux au lieu de boîte à oeufs pour nos 2 œufs fraîchement pondus par nos 2 gallines ! Nos oeufs sont des bijoux !

~ hall d’entrée au lieu de terrasse pour nos chaises de jardin

~ étendoir à linge au lieu d’étagère frigo pour sachet de gruyère râpé

~ écran plat de télévision au lieu de dossier canapé pour coussins

~ commode de la chambre au lieu de placard cuisine pour tasses à café

~ taie d’oreiller enfilée en veste de pyjama ! Dur dur !

~ nez de mon épouse au lieu de mon nez pour mes lunettes de soleil d’où une conduite aveugle dangereuse sur autoroute ! Quelle émotion !

Une véritable DÉRIVE des objets vers d’autres ancrages s’opère quelquefois !!

– Pour effectuer une petite emplette, je laisse mon épouse quelques minutes dans la voiture sur le parking. À mon retour, voiture disparue ! Reculée de quelques mètres, sur légère pente, jusqu’à quelques cm d’un autre véhicule ! Ouf! Le frein à main qui maintenait son ANCRAGE a été desserré mystérieusement ! Aïe aïe aïe ! Une autre fois, même phénomène occasionné par confusion entre ATTACHE de la ceinture de sécurité et déblocage du frein à main !

– Et désormais, maintenant, progressivement, la ceinture de sécurité de mon épouse ne trouve plus son point D’ACCROCHAGE/ancrage ! Je dois donc l’accompagner pour l’orienter vers son ARRIMAGE … Il en est de même pour les fermetures éclair que je dois parfois guider et juxtaposer jusqu’à leur COULISSAGE…

– Même les points D’ANCRAGE DOMESTIQUE se volatilisent !!! Fausses directions suivies pour trouver porte d’entrée de la maison, cuisine, salle de bains, WC, chambre, etc ..

Et que penser des DÉPARTS inopinés et anxiogènes de mon épouse qui LÈVE L’ANCRE vers d’autres HORIZONS ?

– Aujourd’hui, 1er mai 2019, me vient à l’esprit une situation vécue un 1er mai, il y a quelques années. Alors que je reviens seul du marché, avec un petit bouquet de muguet pour ma bien-aimée, je constate, en rentrant, la DISPARITION de mon épouse!

Et oui, ne me voyant plus, elle est partie à ma recherche, puis revenue vers ses deux ANCRAGES : la maison et moi ! Mais il y a quelques mois, après mon absence d’une vingtaine de minutes, désormais désorientée, elle n’a pas retrouvé le chemin de la maison. Pendant ¾ h j’ai sillonné la ville, et finalement, c’est la police municipale qui l’a ramenée à BON PORT ! J’ai eu très très peur !

– Même DISPARITION après passage aux toilettes sur aire d’autoroute et dans galerie marchande hypermarché ! J’ai retrouvé mon épouse À LA DÉRIVE sur le parking d’une part et au niveau supérieur de la galerie marchande d’autre part… Que d’émotion !

– DISPARITION dans un hypermarché également, il y a quelques mois, alors que je m’étais écarté d’elle et du caddy de quelques mètres seulement pour accéder à un produit ! Disparue en quelques secondes avec le caddy ! Et retrouvée déambulant tranquillement une vingtaine de minutes plus tard ANCRÉE à son caddy!

– Et DISPARITION dans le domicile à plusieurs reprises : faut-il évoquer les ÉCHOUAGES insolites de notre conjoint (e) dans la maison, dans un recoin du séjour, dans un coin ombragé du jardin, sur un balcon à l’étage, etc…? Cela prête à sourire, évidemment. Mais après quelques minutes de recherche angoissante, le bonheur des retrouvailles est émouvant !

– Et maintenant, je passe de l’ANCRAGE à l’ENCRAGE ! Et oui, en effet, dorénavant et épisodiquement, la signature élégante de mon épouse PREND LE LARGE car perdue et disparue d’où plus d’ENCRAGE ! Nouvelle étape dans ce NAUFRAGE ?

Non, simplement une petite facétie dans ce fabuleux voyage !

Alors, que faut-il faire pour bien gérer toutes ces situations ?

*D’abord je crois que pour éviter de vaciller et de tanguer il faut avoir les pieds bien tanqués, les pieds sur terre, être équilibré comme à la pétanque, pardi ! Et oui, anticiper, jauger et aplanir le terrain, écarter les obstacles, trouver la bonne distanciation pour viser juste, aviser bien !

*Ensuite faire équipe en triplette au minimum de préférence ; ainsi la navigation sera plus facile et le cap sera atteint sans dommage ! Surtout ne vous isolez pas dans une île déserte. Rendez visites et invitez. Allez à l’ABORDAGE, vers votre environnement proche (emplettes, promenades, activités associatives…) ou lointain (téléphone, SMS, courriel, réseaux sociaux…).

Pour ma part, je m’oblige à adresser la parole, en dehors des intervenant(e)s à domicile, à plus de 4 personnes par jour : commerçants, voisins, passants, badauds… peu importe !

*Enfin, puisque vous êtes le maître à bord, le capitaine du vaisseau en partance vers la fantaisie et l’inconnu, afin de dompter la houle, de maîtriser une patho – météo capricieuse, impétueuse et intempestive, entourez- vous d’un brillant ÉQUIPAGE : enfants, famille, amis, Aidants et Aidants d’Aidants, professionnels (IDE, auxiliaires de vie, monde médical…). Pour échanger, évaluer, agir, rouler en VTC : Vérité Transparence et Confiance. Ceci est incontournable sinon, à coup sûr, vous échouerez et coulerez !

N’oubliez pas que vous êtes le point d’ancrage pérenne indispensable préféré de votre bien-aimé(e)! Que se passerait-il si vous vous t/fracassiez au moindre écueil ? Noyée, deviendrait votre chéri(e) choy(é)e ! Et oui !

En résumé, pour illustrer mes propos, à cet instant, j’ai vraiment envie de chanter à son intention , en écho à Enrico Macias :

“ Ton port d’attache, c’est moi, le toit de ta maison, c’est moi,

Ton chemin d’horizon c’est moi,

Ta/ma vie et ta/ma passion, c’est toujours moi/toi ! “

Allez, mes amies et mes amis ! Vite vite, défiez les aléas titanicquesques et cramponnez-vous au BASTINGAGE de l’ AMOUR pour éviter tout LARGAGE !

Bon APPAREILLAGE vers de doux RIVAGES, bon TANGAGE et bon VOYAGE ! Gardez bon CAP et bon moral ! Bon courage et gai visage !