31 mars 2020
Natixis et ses collaborateurs s’engagent avec le don sur salaire

Pour la première fois, France Alzheimer et maladies apparentées va bénéficier d’un nouveau mode d’engagement de la part d’une entreprise : l’arrondi sur salaire. Et c’est Natixis, établissement financier français de dimension internationale, filiale du Groupe BPCE, qui fait profiter à l’Association de cette démarche solidaire.

C’est en 2009 qu’Emmanuel Grange, fondateur de la société MicroDON, a eu l’idée de développer une initiative alors méconnue en France : le don sur salaire. Le concept est simple : « tous les mois, les collaborateurs volontaires peuvent faire un micro-don sur leur bulletin de salaire, à l’association de leur choix. En co-solidarité, l’entreprise double généralement le montant du don pour amplifier leur impact », nous explique Lucie Gaudens, responsable communication chez MicroDON. Depuis maintenant 10 ans, le concept a séduit plus de 400 entreprises, donnant la possibilité à 350 000 salariés de faire un don tous les mois au profit d’une association.

Parmi les sociétés séduites par la démarche, le groupe Natixis vient de se lancer dans l’aventure. Suite à un vote organisé par l’entreprise, les collaborateurs ont ainsi élu 5 associations, dont France Alzheimer et maladies apparentées. « Nous avons lancé en juin dernier une opération de communication autour du don sur salaire auprès de nos collaborateurs », explique Agnès Guiral, directrice adjointe du département RSE (Responsabilité sociale et environnementale) de Natixis. « Nous avons soumis nos collaborateurs à un vote. Ils ont dû choisir cinq associations dans différents domaines : solidarité internationale, environnement, santé et éducation. Et il se trouve que France Alzheimer a remporté une grande partie des suffrages. » « Ce qui a plu et motivé l’engagement des collaborateurs, c’est qu’ils sont eux-mêmes très sensibles à cette maladie parce qu’elle les touche directement ou indirectement. Le sujet des aidants les préoccupe particulièrement », ajoute Agnès Guiral.

Une expérience inédite également pour l’Association, qui bénéficie pour la première fois de cette belle initiative. Natixis, qui a officiellement lancé l’opération en fin d’année 2019 auprès de ses 11 000 collaborateurs en France, espère que la démarche sera un succès !

« Notre ambition est de soutenir financièrement autant que possible l’association. Nous démarrons tranquillement avec une centaine de donateurs et 2 400 € collectés en trois mois. Nous espérons multiplier par quatre ce soutien sur l’année. » Agnès Guiral aimerait que la collaboration aille au-delà du financier. « L’idée, c’est de voir, au-delà du don financier, comment sensibiliser les collaborateurs de Natixis pour qu’ils comprennent mieux la maladie et voir comment ils pourraient aider, accompagner des personnes malades et des aidants. Ce qu’on aimerait, c’est par exemple développer des conférences de sensibilisation. »

Natixis a d’ailleurs enregistré une vidéo avec Véronique Linarès, directrice de la communication et du développement des ressources de l’Association.
L’idée : la diffuser auprès de l’ensemble des collaborateurs « pour les mobiliser autour de la cause ».

Interview Véronique Linarès

Le don sur salaire - Natixis et France Alzheimer

Voir la vidéo
992x500