10 % des personnes âgées de plus de 75 ans résident en Ehpad en 2018, un chiffre qui sera de plus en plus important compte tenu du vieillissement de la population. Alors que le personnel de certains établissements dénonce ses conditions de travail et le manque d’attention apporté aux résidents, certaines familles sont réticentes, voire renoncent même, à choisir l’hébergement en Ehpad.

Manque de moyens matériels, salariés débordés par une charge de travail trop importante, résidents délaissés… Les deux grèves menées par les salariés des Ehpad, les 30 janvier et 15 mars derniers, ont mis en lumière les grandes difficultés que rencontrent l’ensemble des personnes, aides-soignants, directeurs, professionnels de santé, résidents, familles, qui fréquentent au quotidien ces établissements.

Si les Ehpad sont à nouveau au cœur de l’actualité aujourd’hui, le constat dressé à leur sujet n’est pas sans rappeler celui qui avait été fait au début des années 2000. Médicalisation insuffisante, manque de places, offre ne répondant pas aux nouvelles spécificités du secteur… autant de lacunes déjà dénoncées à cette époque et qui avait conduit, en 2002, à la création du statut d’Ehpad. Un statut pensé pour apporter des réponses aux problématiques spécifiques à la maladie d’Alzheimer. 16 ans après la création de ce statut, 80% des maisons de retraite sont devenues des Ehpad. 10 000 places ont été créées suite au Plan vieillissement et solidarités entre 2003 et 2008, puis 86 000 le seront ensuite grâce aux plans quinquennaux « Solidarités Grand âge » lancés entre 2007 et 2016. Un nombre très important qui sera complété en 2016 par la création de 73 000 nouvelles places, dont la moitié pour les seuls Ehpad. Pourtant et malgré tous ces efforts, les Ehpad français ne semblent pas à l’heure actuelle en mesure d’assurer pleinement l’accompagnement de leurs résidents et de nombreux observateurs redoutent une dégradation de la situation.

600 000 résidents en Ehpad en France

Selon les chiffres de la Banque postale, auteure d’une étude sur les Ehpad publics autonomes (Ehpad publics autonomes, portrait et situation financière, janvier 2018), 600 000 personnes résident dans les 7 442 Ehpad que compte la France. Des établissements qui font face à une demande en augmentation constante et qui doivent surtout prendre en soin des personnes de plus en plus lourdement dépendantes. Très contrôlés et surveillés, les Ehpad publics sont aujourd’hui dans l’obligation d’anticiper et de piloter leur budget, leurs recettes, leurs dépenses et respecter des objectifs préalablement définis.

Malgré les dispositifs mis en place pour garantir le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes, les Ehpad accueilleront, quoi qu’il arrive, de plus en plus de résidents. S’il est difficile d’établir un constat général au vu du nombre de ces établissements, un enseignement se dégage néanmoins. De nombreuses familles renoncent à placer leur proche de peur qu’il ne soit pas suffisamment bien pris en soin. Une crainte parfois justifiée mais qui peut conduire à un autre problème, un maintien à domicile inadapté qui ne sera pas sans conséquences sur la personne malade comme sur l’aidant.

Chiffre : 87 % des Français estiment justifié le mouvement de protestation mené par le personnel des Ehpad selon un sondage réalisé en avril par OpinionWay.