31 janvier 2018
Etudier les mitochondries : une piste prometteuse

Lauréate de l’appel à projets France Alzheimer 2015 en sciences médicales, l’équipe du Dr Claire Rampon* étudie les mitochondries pour mieux comprendre la maladie d’Alzheimer et ses mécanismes.

Identifier les mécanismes cellulaires qui aboutissent à la création de nouveaux neurones : un travail indispensable si l’on souhaite envisager l’utilisation thérapeutique des cellules souches pour soigner les maladies neurodégénératives. Dans ce sens, l’équipe du docteur Claire Rampon s’est intéressée en particulier au rôle des mitochondries, des structures présentes en grand nombre dans la cellule, qui assurent la production énergétique indispensable au déroulement des fonctions de la cellule.

Quel est le rôle des mitochondries, ces « usines à énergie » de la cellule, dans la réorganisation des réseaux de neurones et de leurs connexions ? C’est à cette question que souhaite répondre l’équipe dirigée par le docteur Rampon, du Centre de biologie intégrative de Toulouse. Les mitochondries pourraient apporter une contribution importante aux mécanismes de formation des néo-neurones chez l’adulte. Des néo-neurones qui, dans le cas de la maladie d’Alzheimer, présentent un défaut de communication entre eux. D’où l’intérêt, pour le docteur Rampon et son équipe, d’étudier le rôle précis des mitochondries.

Quelles méthodes et quelles perspectives ?

Lauréat de l’appel à projets France Alzheimer 2015 en sciences médicales, le projet mené par Claire Rampon a permis de montrer qu’une perturbation des mitochondries serait à l’origine d’une modification précoce des fonctions des neurones. En effet, chez les souris malades, des altérations mitochondriales accompagnent les anomalies de connexion entre les nouveaux neurones. C’est par microscopie que l’aspect des neurones et des mitochondries (nombre, volume, longueur, déplacement) est analysé. En parallèle, une approche génétique est prévue afin d’identifier les gènes clés à l’origine des défauts de formation de nouveaux neurones. Si les résultats se confirmaient, le projet du Dr Rampon apporterait un nouvel espoir concernant l’émergence de pistes thérapeutiques innovantes contre la maladie d’Alzheimer en ciblant les mitochondries.

* Claire Rampon a codirigé ce projet avec l’équipe du Dr Miquel

Lutter contre la maladie,
c'est aussi s’informer

Recevez des actualités, conseils, et outils dédiés

France Alzheimer c'est près de 2200 bénévoles
répartis sur 98 associations