Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 35 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 46 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 52 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).

Un diagnostic avant l’heure…

Mise à jour le 21 Décembre 2017 | Actualités
-A +A

Parmi les projets de recherche soutenus par France Alzheimer et maladies apparentées, deux d’entre eux doivent favoriser un diagnostic fiable toujours plus précoce. Explications. 

Si les pertes de mémoire sont aisément mises en évidence avec la progression de la maladie d’Alzheimer, elles sont, par contre, plus difficilement décelables à des stades précoces. La faute à quoi ? Au manque de sensibilité des outils d’évaluation qui peinent à détecter les déclins mnésiques intervenant aux stades les plus précoces de la maladie d’Alzheimer. Fort de ce constat, l’équipe du Dr Gianfranco Dalla Barba (chercheur à l’Inserm) évalue un test de mémoire devant révéler le déclin mnésique précoce. La sensibilité du test à dépister la maladie d’Alzheimer débutante sera mise à l’épreuve au moyen d’analyses diverses telles que des mesures du fonctionnement cérébral par IRM pendant trois ans sur un groupe de patients. Ce travail devrait permettre de mieux détecter les premiers signes de la pathologie. En d’autres termes : identifier la survenue des premiers symptômes de la maladie à une période où les évaluations courantes sont généralement impuissantes à démontrer ces changements. 

Détecter les oligomères par un système d’imagerie médicale

 

Dans le développement de la maladie d’Alzheimer, les peptides ß-amyloïdes s’agrègent au niveau des neurones. Des observations scientifiques laissent à penser que des formes solubles de la ß-amyloïde, nommés oligomères, sont présentes au cours du processus d’agrégation. Ces formes seraient davantage toxiques que les plaques amyloïdes elles-mêmes. Contrairement aux plaques amyloïdes détectées par TEP (tomographie d'émission de positrons), il n'existe pas encore de moyens d'imager les formes oligomériques. Le Dr Christelle Hureau s’est fixée pour objectif de développer des marqueurs capables de détecter les oligomères par un système d’imagerie médicale. Cela permettrait également d’étudier le comportement des oligomères selon les états d'agrégation. A la suite de ce programme, un essai clinique sur le petit animal est envisagé pour tester les marqueurs sélectionnés. La détection des oligomères d’A-Bêta favoriserait, elle aussi, un diagnostic précoce.
 

Partager cet article

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Ce que nous faisons

France Alzheimer est la seule association
française de famille reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie
d’Alzheimer et des maladies apparentées.

En savoir plus

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.