Aussi longtemps qu’elles en sont capables ou qu’elles en ont envie, seules ou accompagnées, les personnes malades d’Alzheimer devraient pouvoir se déplacer sereinement dans leur ville ou village, faire leurs courses, aller chez le pharmacien, fréquenter un club de sport ou de loisirs, ou même s’investir dans la vie de leur commune. Mais elles y renoncent parfois, faute de trouver leur place dans une société qui ne sait pas toujours les accueillir avec compréhension et bienveillance. Dans un monde qui accélère toujours plus, difficile pour elles de suivre le rythme et d’affronter la rue. Oui, elles mettront quelques minutes de plus en caisse, à la poste ou au distributeur. Leur en voudrons-nous ?

Découvrez la liste complète des villes aidantes

Parce que nous sommes prêts à porter un nouveau regard sur les personnes avant de les considérer par le seul prisme de la maladie, nous pouvons les aider à toujours profiter de la ville !

Une charte “ville aidante Alzheimer” 

Les personnes atteintes d’Alzheimer se voient encore largement réduites au statut de malade, à la parole disqualifiée et aux compétences oubliées. Pourtant, elles ont des choses à dire, à proposer, à partager.

France Alzheimer veut encourager en France la réflexion et l’action collective visant à rendre nos cités plus accueillantes et inclusives ! De nombreuses actions sont réalisées et pourraient être renforcées, coordonnées et généralisées afin que tous les acteurs de la société puissent être aussi parties prenantes.

Être « ville aidante Alzheimer », c’est tout d’abord une volonté de co-construire une dynamique inclusive locale avec de nombreuses parties prenantes et en premier lieu les personnes malades et leurs familles, directement concernées. La sensibilisation des administrés, l’affirmation du droit à la différence, les outils d’aide et d’orientation et les activités au profit des personnes malades et de leurs familles sont autant d’axes à développer.

En adhérant à la charte « Ville Aidante Alzheimer », les collectivités locales affirment leur volonté de faire de l’espace public, un espace qui s’ouvre à nouveau. Elles s’engagent à faciliter la connaissance et le déploiement d’actions en faveur des personnes malades et de leurs familles et proposent :

  • une insertion régulière d’informations sur la maladie d’Alzheimer et les actions type cafés mémoire, groupes de parole, halte relais etc. au sein des supports de communication de la mairie (magazine municipal, panneaux informatifs) ;
  • une aide humaine et logistique pour la mise en place ou le déploiement des actions au sein de la ville ;
  • l’organisation d’un projet de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer auprès des commerçants, des employés municipaux, des chauffeurs de bus, des personnels des écoles ;
  • la proposition et promotion d’actions artistiques, culturelles, sportives incluant les personnes malades et les aidants ;
  • l’intégration et l’implication de personnes malades aux réflexions sur la mise en place d’actions les concernant.

 

Téléchargez notre charte d’engagements
« Ville aidante Alzheimer »