Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 35 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 46 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 52 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).

Savoir précoce : quand anticipation rime avec mobilisation

Mise à jour le 12 Juillet 2013 | Mobilisons nous
-A +A

Du 17 au 20 septembre 2013, Lille accueillera la 3ème université d’été Alzheimer étique et société. Organisée par l’Espace national de réflexion éthique sur la maladie d’Alzheimer (EREMA), cette édition 2013 traitera la question des savoirs précoces sous la thématique : « Savoirs précoces. Anticiper, diagnostiquer, mobiliser. ».

Professionnels de santé, personnes malades, aidants, bénévoles, responsables institutionnels : tous les acteurs impliqués pour une meilleure prise en charge et en soins de la maladie d’Alzheimer seront réunis lors de ce temps fort d’échanges, de transmission des savoirs et des expériences. Parmi eux, Emmanuel Hirsch, directeur de l'EREMA, qui revient avec nous sur les enjeux de cette rencontre...

"Cette université s'inscrit dans un contexte de mobilisation"

Longtemps reléguées au second plan, les questions éthiques sont aujourd’hui au cœur de la prise en soins des personnes malades d’Alzheimer. Plus qu’une réflexion sur la performance des soins et l’efficacité thérapeutique, ce questionnement éthique s’attache avant tout à mieux prendre en compte les dimensions humaine et relationnelle du soin, à apporter une réponse sociétale à la maladie.

L’Espace national de réflexion éthique sur la maladie d’Alzheimer (EREMA) est au cœur de cette ambition nationale. L’EREMA multiplie les initiatives pour permettre aux acteurs engagés dans la lutte contre la maladie de travailler ensemble afin de sortir de cette logique exclusivement thérapeutique.

En d’autres termes, ne pas restreindre la personne malade à la pathologie dont elle souffre mais la reconnaître d’abord et surtout pour ce qu’elle est : un être humain à part entière avec des émotions, des attentes, des besoins etc. Parmi les initiatives prises par l’EREMA pour favoriser la réflexion collective et pluridisciplinaire : la tenue, chaque année depuis 2011, d’une université d’été Alzheimer étique et société.
 

Comment définiriez-vous le concept et la finalité de l’université d’été de l’EREMA ?
Emmanuel Hirsch : « Cette  université s’inscrit dans un contexte de mobilisation qui est celui de  la Journée mondiale Alzheimer. En amont de ce temps fort pour toutes les  personnes engagées dans la lutte contre Alzheimer, l’université d’été  apparait comme un temps de rencontres favorable au partage, à l’échange,  à l’avancée des uns et des autres afin de renforcer l’implication de  chacun au service de la personne malade et de ses proches. »

"Il s'agit de s'interroger sur la notion de vouloir savoir"

Constituer un lien, une passerelle entre ceux qui vivent et éprouvent au quotidien les réalités de la maladie, et le reste de la cité : c’est ainsi qu’est formulée l’une des missions principales de l’EREMA. Cette ambition prendra, une nouvelle fois, tout son sens les 17, 18, 19 et 20 septembre prochains à l’occasion de la 3e édition de l’université d’été  Alzheimer éthique et société.

Pendant ces quatre jours, les participants, réunis dans le cadre d’une conférence plénière, de tables rondes ou d’ateliers spécifiques évoqueront plusieurs sujets ayant trait aux questions de prévention et d’interventions précoces : « Le ressenti des signes annonciateurs » ; « Les conditions adaptées pour un diagnostic précoce » : « L’avantage tiré à connaître ou non sa maladie » ; « L’intervention des CMMR » : « L’accompagnement de la personne dans l’anticipation d’une situation » : « De l’annonce à l’engagement d’accompagnement et de suivi » etc.

Après « Choisir et décider ensemble » en 2011, « Le vivre au quotidien avec la maladie » en 2012, la thématique de cette 3e Université d’été sera « Savoirs précoces. Anticiper, diagnostiquer, mobiliser. ».

Quel enjeu revêt cette question des savoirs précoces ?
E. H. :  « Il s’agit de s’interroger sur la notion de « vouloir savoir ». Il est  important de bien prendre en compte les enjeux d’une révélation qui  n’est humainement recevable qu’en bénéficiant d’un accueil, de conseils,  d’un accompagnement, d’une écoute adaptée. Cette problématique de  l’anticipation, dans tous les domaines, pose trois grandes questions :  celle concernant les risques de toute médecine prédictive ; celle  concernant l’identification de personnes à risque, fragiles, vulnérable ;  celle, enfin, du rapport au temps que toute focalisation sur la  précocité et l’anticipation induit. »

"L'accompagnement impose une intervention plurielle"

L’université d’été Alzheimer éthique et société est organisée en partenariat avec l'association France Alzheimer, la Fondation Médéric Alzheimer, l'agence régionale de santé Nord-Pas-de-Calais, le laboratoire DISTALZ, la ville de Lille et la Région Nord-Pas-de-Calais.
 

En quoi la thématique traitée cette année met-elle en exergue le travail d’équipe et de réseau cher à l’EREMA ?
E. H. : « L’accompagnement  des personnes malades et de leurs familles impose de fait une  intervention plurielle. Celle des bénévoles, celle des décideurs  publics, celle des professionnels de santé. La notion de réseau est  parfaitement illustrée au niveau des professionnels de santé. En effet,  ces derniers doivent être en capacité de mobiliser des compétences  pluridisciplinaires adaptées à des circonstances toujours singulières.  Les interventions précoces doivent trouver un sens, une cohérence, une  justesse favorables à une relation de confiance, à un véritable  partenariat dans le soin. Tout cela tient pour beaucoup aux conditions  d’hospitalité, de disponibilité, de communication, d’orientation et de  suivi dont sont, en premier lieu, responsables les professionnels de  santé. »

Université d’été Alzheimer éthique et société, « Vouloir savoir : anticiper, diagnostiquer, mobiliser », mardi 17, mercredi 18, jeudi 19 et vendredi 20 septembre 2013, Zénith de Lille. Participation gratuite dans la limite des places disponibles.
Inscriptions et informations au 01 45 24 70 80, par mail à contact@espace-ethique-alzheimer.org ou sur www.espace-ethique-alzheimer.org

 

Partager cet article

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Ce que nous faisons

France Alzheimer est la seule association
française de famille reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie
d’Alzheimer et des maladies apparentées.

En savoir plus

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.