Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 35 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 46 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 52 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).

Reportage au Café mémoire : "C'est comme un cap que l'on passe"

Mise à jour le 16 Avril 2013 | La vie de l'association
-A +A

Animés par un psychologue et des bénévoles, les Cafés mémoire France Alzheimer  offrent un espace d’écoute et d’expression aux personnes touchées par la maladie d’Alzheimer, aux familles, aux professionnels du soin ainsi qu’au grand public. Récit et reportage dans l'un d'entre eux.

Mardi 26 mars, 14h20, Christine Mante-Hulot, psychologue clinicienne de France Alzheimer Seine-Saint-Denis (93), inspecte sa montre. Comme tous les 3èmes mardis du mois, elle s’est installée au café La Civette, au Raincy afin d’accueillir, avec l’aide de bénévoles de l’association, toute personne souhaitant parler de la maladie d’Alzheimer.

Mis en place il y a un peu plus d’un an, ce Café mémoire est avant tout devenu un rendez-vous pour les aidants familiaux, à la recherche d’un lieu, d’un moment où ils pourraient partager leur vécu, leur ressenti face à « cette maladie qui  vous ronge » comme la qualifie Valérie dont le papa est atteint de la maladie d’Alzheimer.

Chacun y trouve sa place …

C’est vers 14h30 que les bénévoles ainsi que les familles commencent à arriver et s’installent dans un endroit un peu à l’écart que le café La Civette leur réserve. Petit à petit, la table se remplit et les langues se délient. On parle de tout mais surtout de ce que l’on vit au quotidien. Habitués comme nouveaux venus, chacun y trouve sa place.

Certains sont venus chercher des conseils sur les établissements spécialisés, des renseignements sur les aides financières possibles ou sur l’évolution de la maladie.D’autres ont seulement besoin qu’on les écoute.

Certains sont venus chercher des conseils, d'autres ont seulement besoin qu'on les écoute

Il y a aussi ceux qui observent beaucoup, avant de parler à leur tour lorsque le moment leur semble le plus approprié. Il faut dire qu’aller dans un Café mémoire représente un pas en avant. « C’est comme un cap que l’on passe, un cap pour lequel il a fallu se préparer psychologiquement avant » explique Marie*, qui venait pour la première fois dans un Café mémoire.

… même les personnes malades

Ce mardi,  une quinzaine de personnes ont donc franchi le cap. Parents, enfants, conjoints, parfois professionnels de la santé.

Tout le monde est libre de venir, y compris les personnes malades, comme Huguette, 85 ans, atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis plusieurs années et prise en charge par ses enfants. Aujourd’hui, c’est sa fille Catherine qui l’accompagne « Ma mère a élevé ses enfants, ses petits-enfants, et si elle n’était pas malade, elle aurait aussi probablement élevé ses arrière-petits-enfants. ». C’est donc avec tout autant de bienveillance que ses enfants s’occupent à leur tour de leur maman et partagent avec elle ces instants privilégiés de convivialité. 

Des instants nécessaires, tant pour les aidants que pour les personnes malades sur lesquelles les Cafés mémoire peuvent même avoir des effets inattendus et bénéfiques : alors qu’elle ne parlait plus depuis quelques semaines suite à une hospitalisation, ce mardi, Huguette discute paisiblement avec sa fille ainsi qu’avec les bénévoles.

Soigner le corps et l’esprit

Le relâchement de l’esprit passe aussi par un corps détendu

Les Cafés mémoire sont donc des moments de relâche durant lesquels chacun peut essayer de se libérer du poids ou des angoisses qui accompagnent bien souvent la maladie d’Alzheimer. Afin de mettre ces personnes plus à l’aise, chaque mois, Jacques Laurent, professeur de shiatsu, est présent bénévolement pour apporter à ceux qui le souhaitent, aidants, personnes malades et même aux bénévoles, des massages relaxants : « Cela représente un vrai moment de détente, le relâchement de l’esprit passe aussi par un corps détendu ».

*Le prénom a été modifié.

Aujourd’hui, ce sont 52 Cafés mémoire qui sont accessibles à tous un peu partout en France, et chaque année,  les associations France Alzheimer en ouvrent de nouveaux. Il en existe donc probablement un dans votre région, voire même dans votre département. N’hésitez pas à contacter l’association départementale la plus proche de chez vous si vous souhaitez y participer.

 

Partager cet article

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Ce que nous faisons

France Alzheimer est la seule association
française de famille reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie
d’Alzheimer et des maladies apparentées.

En savoir plus

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.