Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 35 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 46 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 52 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--actualit_.tpl.php).

La réforme de la perte d'autonomie : où en est-on ?

Mise à jour le 26 Mars 2013 | Mobilisons nous
-A +A

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et leur famille, comme toutes les personnes confrontées à la perte d’autonomie, supportent de  lourdes charges financières pour continuer à vivre à leur domicile, et  plus encore pour résider en institution. Afin de diminuer le coût élevé à la charge des personnes malades et de leurs proches, une réforme du  financement de la perte d’autonomie est indispensable. 

Promesse de campagne de Nicolas Sarkozy en  2007, puis de François Hollande en 2012, la réforme de la perte  d’autonomie suscite le débat depuis de nombreuses années. Pourtant, elle  n’est toujours pas lancée !

 Elle a fait l’objet de multiples reports successifs qui ont  transformé progressivement l’espoir des familles en immense déception et  incompréhension. France Alzheimer n’a eu de cesse de s’engager et de contribuer à ce débat essentiel au nom de toutes les familles qu’elle représente au quotidien.
 
 Pas toujours simple de comprendre les tenants et les aboutissants d'une telle réforme. L'objectif de ce dossier est de vous faire découvrir de manière simple et succinte les enjeux d'une telle réforme mais aussi de vous faire découvrir les reflexions et propositions de notre association.

 

Une lourde charge financière pour les familles

Si les frais médicaux de la maladie d’Alzheimer sont pris en charge à 100% par l’assurance maladie au titre de l’ALD 15,  les frais médico-sociaux sont assumés en grande partie par les familles. Or, le coût de la prise en charge médico-sociale représente 90% du coût total de la maladie d’Alzheimer. Il s’agit de l’emploi d'une auxiliaire de vie, d'une aide-ménagère, des frais d’accueil de jour, des équipements permettant d’adapter le  logement, des protections pour incontinence, etc.

Une aide insuffisante pour couvrir les besoins

Afin d’évaluer l’ampleur des coûts restant à la charge de la personne malade et de son aidant, France Alzheimer a réalisé en 2010 une étude socio-économique. Un des principaux résultats est que le reste à charge financier total du couple aidant-aidé s’établit en moyenne autour de 1 000 euros par mois. Ce montant, rapproché au montant moyen des pensions de retraite qui s’établit à 1 100 euros (877 euros pour les femmes), montre le poids que représente le reste à charge pour la personne malade et l’aidant.

Une réforme solidaire

Face à ce constat, France Alzheimer demande le lancement, sans plus tarder, d’une réforme du financement de la perte d’autonomie afin de diminuer le reste à charge des familles. Pour l’association, cette  réforme doit comprendre nécessairement les points suivants :

  •     Financer la perte d’autonomie à 100% sur la solidarité nationale
  •     Mobiliser les ressources nécessaires au financement de la perte d’autonomie
  •     Mettre en place un plan d’aide personnalisé et de qualité pour tous
  •     Réformer la répartition des charges entre sections tarifaires dans les EHPAD

Découvrez notre dossier sur la réforme de la perte d'autonomie !

Partager cet article

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Ce que nous faisons

France Alzheimer est la seule association
française de famille reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie
d’Alzheimer et des maladies apparentées.

En savoir plus

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.