Réforme de la perte d'autonomie

 

Paris, le 26 août 2011

Reforme de la perte d’autonomie, l’arlésienne ?

Alors que des annonces étaient attendues pour septembre, le gouvernement a choisi de reporter pour la huitième fois en 5 ans, la réforme sur la perte d’autonomie.
Pour les 1.2 million de personnes dépendantes et leurs proches, il faudra désormais attendre (au mieux) 2012 !
Une décision que France Alzheimer juge incompréhensible et inopportune face aux nombreuses attentes des familles confrontées à de lourdes difficultés quotidiennes.

Promesse du Président Nicolas Sarkozy en 2007, la réforme sur l’autonomie a, depuis, fait l’objet de multiples reports successifs ! Attendue en 2008, 2009 et 2010, on aurait pu penser que 2011 verrait enfin aboutir cette réforme fondamentale. D’après l’annonce du Premier Ministre, ce ne sera pas le cas !
Or, le Gouvernement s’était engagé à annoncer en septembre prochain des mesures concrètes, fruits de plusieurs mois de réflexion, rencontres et débats auxquels France Alzheimer avait choisi de participer activement pour faire entendre les voix des familles touchées par la maladie d’Alzheimer.

« La déception et l’incompréhension des familles sont immenses » d’après Marie-Odile Desana, présidente de France Alzheimer. Cette annonce met un terme à l’espoir des familles d’accéder rapidement aux dispositifs de répit et à une meilleure prise en charge prévus par le Plan Alzheimer.

Reporter une nouvelle fois cette réforme est pour France Alzheimer incompatible avec les attentes et les besoins des familles, constatés quotidiennement par les bénévoles de l’association.
Face à une réforme attendue depuis 5 ans, il parait surprenant d’entendre le Premier Ministre déclarer que « traiter ce dossier dans l’urgence ne serait pas responsable ».

L’association regrette que le gouvernement ait décidé de sacrifier ce qu’il présentait comme le « grand chantier de 2011 » sur l’autel de la rigueur !
Pour Marie-Odile Desana, « l’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées les plus fragilisées ne semble donc pas prioritaire» et précise que « ce chantier ne concerne pas exclusivement les aînés », mais « qu’il représente un véritable enjeu de société ».

Quel que soit le contexte économique, les besoins des personnes âgées dépendantes ne sont jamais essentiels. C’est du moins ce que laisse penser ce report.

Pessimiste, France Alzheimer ne voit pas l’année 2012 avec confiance pour faire avancer ce sujet : élections présidentielles et projet de réforme de fond sont-ils compatibles ? La question mérite d'être posée.

L’Union nationale des associations France Alzheimer

France Alzheimer est la seule association nationale de familles reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie d’Alzheimer.
Elle poursuit quatre missions :

  • Soutenir les personnes malades et leur famille
  • Contribuer à la recherche
  • Informer l’opinion et interpeller les pouvoirs publics,
  • Former les bénévoles, les aidants familiaux, et les professionnels du soin

Présente dans toute la France grâce à un réseau de 110 associations départementales, elle compte 150 000 adhérents et donateurs.
Pour plus de renseignements sur la maladie et son accompagnement, sur les actions de France Alzheimer ou sur les associations départementales, cliquez sur la carte de France qui figure en page d’accueil de notre site internet : www.francealzheimer.org

Contact Presse

Imad Taalabi
01 42 97 99 85
i.taalabi@francealzheimer.org

 

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.