4e anniversaire du plan Alzheimer

4e anniversaire du plan Alzheimer : après 2012, quelles solutions pour les personnes malades et leur famille ?

Lancé en février 2008, le plan Alzheimer 2008-2012 entre dans sa cinquième et dernière année. A l'occasion de cet anniversaire décisif, France Alzheimer salue quelques avancées concrètes au niveau de l'accompagnement et de la prise en soin des personnes malades et leur famille mais exprime également de vives inquiétudes sur le retard pris par certaines mesures et de manière globale sur leur pérennisation à l'issue du plan.

Ce plan Alzheimer a suscité lors de son lancement de nombreux espoirs chez les personnes malades et leur famille. Plan le plus ambitieux et le plus complet proposé jusqu'à alors, il bénéficie pour la première fois d'un budget entièrement dédié et a permis de mettre en lumière la maladie et l'implication déterminante des aidants familiaux. Quatre ans après, France Alzheimer salue les progrès parcourus sur la recherche au travers de la coopération scientifique et sur l'éthique avec la création d'un Espace national de réflexion éthique sur la maladie d'Alzheimer (EREMA). L'association soutient également le déploiement des Maisons pour l'autonomie et l'intégration des malades d'Alzheimer (MAIA) sur l'ensemble du territoire (mesure 4) via le lancement récent des appels à projets par les ARS.

La formation des aidants (mesure 2) constitue, elle aussi, une avancée incontestable et une réponse au plus proche des besoins des familles. Assurée grâce à l'enthousiasme et l'énergie du réseau d'associations départementales France Alzheimer, cette formation a connue en trois ans une véritable montée en puissance. Cependant France Alzheimer exprime ses inquiétudes concernant certaines mesures et leur pérennisation. Parmi celles-ci on peut noter la mesure 1 qui prévoyait le développement et la diversification des structures de répit. Le plan n'ayant pas permis de combler le déficit de places en accueil de jour et en hébergement temporaire, de nombreuses familles éprouvent aujourd'hui encore des difficultés en termes d'accessibilités géographique et financière. Pour combler le retard pris par cette mesure, une seule solution concrète pour France Alzheimer : lancer au plus vite les appels à projets sur tout le territoire. France Alzheimer demande encore la création d'établissements spécialisés et entièrement dédiés, dotés d'un personnel formé aux spécificités de la maladie et d'une architecture adaptée pour répondre aux besoins des personnes malades.

« Au-delà de 2012, l'ensemble des mesures touchant directement la vie quotidienne des familles et des personnes malades (mesures 1, 2 et 6) doivent être poursuivies et pérennisées. Après quatre années d'investissement humain et financier, la fin de ces mesures constituerait une immense déception pour toutes les familles » a souligné Marie-Odile Desana, présidente de France Alzheimer.

C'est donc un regard contrasté que porte France Alzheimer sur ce plan Alzheimer à quelques mois de son échéance. L'association reconnaît l'absolue nécessité et l'utilité du plan et engage les pouvoirs publics à poursuivre le déploiement des différentes mesures tout au long de l'année. A l'issue de 2012, France Alzheimer appelle au lancement d'un nouveau plan Alzheimer.

« En cette période d'enjeux électoraux, quelles réponses, aides et solutions concrètes seront apportées aux familles touchées par la maladie après la fin du plan Alzheimer ? En effet, les 850 000 personnes malades, leur famille et les 250 000 nouvelles personnes diagnostiquées chaque année auront toujours les mêmes besoins fin 2012 et demandent une réforme de la prise en charge financière de la dépendance » conclut Marie-Odile Desana.

Contacts presse France Alzheimer :

Matthieu Rembarz / Laure Antoine
Tél. : 01 42 97 53 06 / 99 85
presse@francealzheimer.org
www.francealzheimer.org

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.