Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 20 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--article.tpl.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 29 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--article.tpl.php).
  • Notice : Undefined index: prev dans ftprod_prev_next_links_block_view() (ligne 46 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/modules/francealzheimer/ftprod_prev_next_links/ftprod_prev_next_links.module).
  • Notice : Undefined index: next dans ftprod_prev_next_links_block_view() (ligne 54 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/modules/francealzheimer/ftprod_prev_next_links/ftprod_prev_next_links.module).

La prévention

Mise à jour le 11 Mai 2016
-A +A

Boire régulièrement du café, du vin, augmenter sa consommation de vitamine B, d’oméga-3, de poisson, faire des sudoku, des mots croisés, des mots fléchés… Nous avons tous entendu, lu ces conseils qui permettraient d’éviter la maladie d’Alzheimer. Mais ces croyances populaires sont-elles prouvées scientifiquement ?

La piste de l’alimentation

Différentes études ont été menées sur les impacts d’une certaine alimentation dans le cadre de la prévention de la maladie d’Alzheimer. Plusieurs observations ont notamment été faites concernant le régime méditerranéen qui privilégie la consommation de poissons, de fruits, de légumes et d’huile d’olive. On a par exemple constaté chez des sujets qui consomment du poisson deux ou trois fois par semaine une diminution du risque du déclin des fonctions cognitives. Ce sont des pistes de prévention intéressantes mais qui restent à confirmer par des études plus poussées sur le long terme.

La piste des activités physiques et intellectuelles

Dans le cadre de la prévention, on parle plus d’activité physique que d’activité sportive. Il est bien sûr conseillé de maintenir une activité physique à tous les âges de la vie, que ce soit de la marche ou le simple fait de monter les escaliers au lieu de prendre systématiquement l’ascenseur. Si c’est une bonne voie de prévention, elle n’est pas spécifique à la maladie d’Alzheimer.

Concernant les activités dites « intellectuelles », il existe des démonstrations en faveur des ateliers stimulant la mémoire, la logique ou la réflexion, qui diminueraient les risques. Mais là encore les essais scientifiques sont toujours en cours.

Les facteurs de protection

Il y a deux grandes hypothèses qui dominent concernant les facteurs de protection : la réserve cognitive (plus on a développé ses réseaux neuronaux, plus l’apparition de symptômes serait retardée) et la prévention des lésions vasculaires.

Les préconisations sont donc pour la réserve cognitive : développer l’activité cérébrale.
Les préconisations pour les lésions vasculaires sont : le bon contrôle de la glycémie, de l’hypertension artérielle et du cholestérol.

Les espoirs de la recherche

A ce jour, les études ont permis d’identifier les facteurs qui jouent le plus : le niveau d’éducation, le diabète, la consommation de fruits et légumes, la part génétique. Mais il est prématuré d’annoncer la causalité de chaque facteur qui doit encore être démontrée par des essais épidémiologiques et cliniques. Si des travaux sont en cours, il faudra sans doute du temps avant de pouvoir proposer une prévention plus individualisée avec des recommandations spécifiques.

Prévenir les conséquences de l’accompagnement

Il n’existe donc aujourd’hui aucun moyen scientifiquement prouvé d’éviter la maladie d’Alzheimer, pour autant prévenir n’est pas seulement éviter l’apparition de la maladie, ni guérir de la maladie mais c’est aussi agir sur la qualité de vie de la personne malade et la qualité de vie de ses aidants familiaux.

Des actions de prévention existent pour anticiper les multiples conséquences liées à l’accompagnement de la maladie d’Alzheimer : isolement social, épuisement de l’aidant, incompréhension de l’entourage, situation de maltraitance, repli sur soi...

Aller plus loin

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.