Message d'erreur

Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 29 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--article.tpl.php).

Sur les bancs de l'école...et de la maison de retraite

Mise à jour le 15 Avril 2013
-A +A

Développer la communication entre les enfants et les personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer, tel était l’objectif du projet qui a émergé dans la tête de deux instituteurs d’une école d’Auxerre.

C'est en 2011 que deux enseignants de cours moyen décident de construire un projet intergénérationnel au long cours sur le thème de la vieillesse et de la maladie d’Alzheimer, en impliquant les résidents de l’EHPAD "Mémoires de Bourgogne" et l’association France Alzheimer Yonne. Une idée issue d’un constat simple : peu d’élèves, même s’ils aiment et côtoient leurs grands-parents, les ont questionnés ou les questionnent sur leur vie passée ou actuelle.

Pour comprendre pas à pas

Ce projet a débuté en classe avec les enfants. "Avant que les élèves ne rencontrent les résidents de l’EHPAD, nous voulions qu’ils s’interrogent sur le regard qu’ils portent sur les personnes âgées et sur la maladie. Nous avons donc mis en place des débats en classe et proposé la lecture de romans, de documentaires en lien avec ce thème" explique Virginie Gomez, l’une des enseignantes à l’initiative de ce projet. 

Dans un deuxième temps, une rencontre avec Mme Lorrot, présidente de France Alzheimer Yonne, a été organisée afin de permettre aux enfants d’en apprendre davantage sur la maladie d’Alzheimer. Autant d’étapes qui ont ensuite permis que trois rencontres avec les résidents de l’EHPAD voient le jour.

Des rencontres riches en émotions

"Au cours de la première rencontre qui s’est déroulée à l’EHPAD, les enfants ont su passer au-delà de la peur de l’inconnu et les échanges se sont faits avec beaucoup de respect et de spontanéité. Pour les rési- dents aussi, cela n’a pas été simple au début, les enfants sont plus turbulents que les adultes", poursuit Virginie Gomez. Et surtout ils ne posent pas les mêmes questions : depuis quand as-tu cette maladie ? Estce qu’elle existe dans tous les pays ? Est-ce que tu souffres ? Peux-tu faire les mêmes choses qu’avant ? Quand deux malades d’Alzheimer se rencontrent, que se disent-ils ?

Les enfants ont su passer au-delà de la peur de l’inconnu.

Suite à cette première rencontre, les élèves et les résidents ont maintenu le contact par correspondance postale, puis quelques semaines plus tard les résidents ont été invités à l’école : un deuxième rendezvous plus joyeux et plus "bruyant" rempli de discussions, de rires et de jeux, un moment fort où plus aucun préjugé n’a persisté. 

Ce projet intergénérationnel s’est finalement achevé sur l’organisation d’une kermesse au sein même de l’EHPAD. Une dernière rencontre rythmée par de nombreuses animations et jeux (chamboule tout, pêche à la ligne, jeux de questions, course en fauteuil roulant).

Elargir l’horizon de chacun

"En montant ce projet, nous souhaitions que les enfants aient une meilleure compréhension de la maladie, mais surtout qu’ils puissent faire des liens avec ce qui se passe dans leur famille, qu’ils nouent des relations plus fréquentes avec leurs grands-parents ou leurs arrièregrands-parents", raconte Sébastien Noirot, le second enseignant porteur du projet. "Il s’agissait vraiment de les pousser à mettre des mots sur des situations, de s’adresser à la personne qu’ils ont en face d’eux, de la découvrir et d’évoquer des sujets qu’ils n’abordent pas au quotidien."

Un projet dont les bénéfices n’ont pas seulement profité aux enfants puisque les résidents, y compris les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, ont salué cette initiative pleine de joie de vivre.

Les résidents ont salué cette initiative pleine de joie de vivre.

Face au succès de ces rencontres intergénérationnelles, les deux enseignants envisagent à présent de renouveler bientôt l’expérience, toujours en collaboration avec France Alzheimer Yonne, mais en y ajoutant cette fois-ci un volet musical via la création d’une chorale commune.

 

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.