Imprimer

Foire aux questions

Questions fréquentes

-A +A

Pages

Vous n‘avez pas trouvé de réponse à votre question ? Contactez nous >>

Faites-vous partie du Comité de la Charte - Don en confiance ?

France Alzheimer a obtenu l’agrément du Don en confiance du Comité de la Charte en avril 2011.   Avec l’Union, c’est l’ensemble des associations du réseau qui rejoignent le cercle des associations et fondations reconnues pour leur gestion désintéressée, la qualité de leurs actions de collecte de fonds et leur transparence financière. France Alzheimer s’engage désormais solennellement à respecter la charte de déontologie du Comité et accepte de se soumettre à un contrôle continu de sa gestion.

Comment faire pour que mon don aille à la recherche médicale ?

Il suffit de mettre une petite note avec le don, précisant votre souhait d’affecter votre don à la recherche.

Quelle est la procédure à suivre pour vous envoyer des dons collectés lors d’un décès ?

Il suffit d’envoyer la collecte, et une petite note nous informant qu’il s’agit d’une collecte à l’occasion d’un décès, à : France Alzheimer, Service donateurs, 21 boulevard Montmartre, 75002 Paris.
Si la collecte arrive sous forme de plusieurs chèques (un par donateur), chacun recevra un reçu fiscal au nom figurant sur le chèque. Par contre, si les personnes donnent en espèces, il faut bien indiquer la liste des donateurs, ainsi que le montant de leur participation, sans quoi France Alzheimer ne pourra adresser de reçu fiscal.

Existe-t-il des facteurs protecteurs ?

Une bonne alimentation (riche en légumes et fruits et restreinte en graisses animales) et une activité physique pratiquée de manière régulière vont avoir un effet protecteur sur les risques vasculaires.          
L’activité intellectuelle semble retarder la survenue de la maladie. L’activité intellectuelle concerne une stimulation quotidienne et régulière. Un isolement social est considéré comme un manque de sollicitations intellectuelles.

Connaît-on les causes de la maladie ?

Si les chercheurs ont bien mis en lumière les mécanismes de production des lésions, ils n’ont pas encore identifié les causes de leur apparition. Plusieurs origines possibles ont été décrites sans que l’une d’elles puisse se prévaloir des autres : génétique, chimique, immunitaire, infectieuse.

Qu’appelle-t-on « plaques séniles » ?

Les plaques séniles ou plaques amyloïdes correspondent au dépôt anormal, en dehors des neurones, de la protéine Béta amyloïde. L’accumulation de cette protéine serait responsable d’une réaction inflammatoire par activation microgliale conduisant à la mort des neurones cérébraux.

Quelles sont les dégénérescences neurofibrillaires ?

Il s’agit de l’apparition, au sein des neurones, d’anomalies complexes d’une protéine nommée la protéine Tau qui joue un rôle important dans la stabilisation et la vie du neurone.  Le nombre de cellules atteintes par cette dégénérescence  neurofibrillaire serait  proportionnel à l’intensité de la détérioration intellectuelle  et au degré d’évolution de la maladie.

Qu’est-ce que la formation des aidants familiaux ?

Dans le cadre de la mesure 2 du plan Alzheimer 2008-2012, France Alzheimer depuis 2009 développe dans plus de 90 départements, une formation des aidants familiaux gratuite et d’une durée de 14 heures. Celle-ci apporte aux familles les informations essentielles à la compréhension des difficultés de la personne malade, à la connaissance des systèmes d’aide, à l’adaptation de l’accompagnement au quotidien, au maintien de la relation et à la nécessité de mettre en place du relais. Cette formation est co-animée par un binôme composé d’un psychologue et d’un bénévole ancien aidant familial. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter l’association départementale la plus proche de chez vous.

Quelles sont les actions proposées par les associations départementales France Alzheimer ?

Le réseau des associations départementales propose depuis plus de 25 ans des actions d’aide et de soutien diversifiées destinées aux personnes malades et à leur famille : accueil et orientation, Cafés mémoire®, Haltes relais®, Séjours Vacances-Répit Alzheimer®, activités conviviales, culturelles et de loisirs, groupes de parole, entretiens individuels, ateliers mémoire, ateliers artistiques, ateliers corporels, formation des aidants.

A quel moment faut-il mettre une personne malade d’Alzheimer sous tutelle ?

La demande de tutelle n’est pas une obligation, elle est une possibilité. Si les relations familiales sont paisibles et dans la limite de ce qu’autorise son régime matrimonial, le conjoint d’un malade Alzheimer peut décider de gérer lui-même les affaires de ce dernier.
Si cette gestion nécessite des actes sortant de la gestion courante (ex : recueillir une succession, vendre une maison) pour lesquels le consentement du conjoint malade doit être recueilli, il est possible d’adresser une requête au juge des tutelles pour obtenir une autorisation judiciaire ou une habilitation judiciaire. Par ce biais, le juge des tutelles autorise une personne à représenter son conjoint se trouvant dans l’incapacité de manifester sa volonté.
Si une demande de tutelle s’avère la meilleure protection pour la personne malade, elle doit intervenir quand l’atteinte des facultés mentales est telle qu’elle prive la personne d’exprimer sa volonté et la met ainsi dans l’impossibilité de pourvoir seule à ses intérêts (par exemple, elle pourrait signer un chèque à n’importe qui, faire une donation disproportionnée à ses moyens…).

Pages

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.