Imprimer

Foire aux questions

Questions fréquentes

-A +A

Vous n‘avez pas trouvé de réponse à votre question ? Contactez nous >>

Que faire si notre malade mange sans arrêt ?

Il est alors recommandé de ne pas laisser à disposition de la personne trop d’aliments (dans les placards, le frigo, sur la table de la cuisine), surtout les aliments sucrés qu’elle va affectionner particulièrement. Il est également important, au moment du repas, de définir les portions d’aliments qui lui sont nécessaires sans laisser les plats tout entier sur la table.

Comment reconnaître un problème de déglutition ?

La personne peut se plaindre de difficultés à avaler, d'une sensation de boule dans la gorge lors de la déglutition. Vous pouvez également constater: une toux en avalant la nourriture et/ou les boissons, une augmentation de la salive, une régurgitation de salive ou d'aliments par la bouche ou le nez, une accumulation d'aliments dans les joues ou le palais, une voix rauque , humide après la prise d'aliments, des déglutitions fréquentes même pour un petit volume

Notre maman a perdu beaucoup de poids. Comment arrêter cette chute de poids ?

Il est important de vérifier qu’elle prend bien les repas qui lui sont préparés, si cette prise est diminuée il est nécessaire d’enrichir l’alimentation qu’elle accepte de consommer. On peut pour cela : ajouter du lait en poudre aux purées, au lait ordinaire, aux yaourts, aux potages, des protéines en poudre conditionnées en sachets peuvent être ajoutées aux préparations sucrées ou salées, choisir des boissons riches en énergie (lactées ou sucrées)

Comment faire manger un malade d’Alzheimer qui ne peut plus manger seul ?

Certaines règles sont à respecter comme : asseoir la personne malade, torse bien droit, assurer le maintien de la tête, le menton en direction de la poitrine, se placer toujours au même niveau que la personne et jamais au-dessus, ne pas hésiter à s’asseoir en face d’elle, attendre que la bouche soit vide pour poser des questions, s’assurer que la bouche est vide avant d’introduire une nouvelle bouchée, laisser au malade le temps de manger tranquillement, dans le calme, sans distraction, donner des petits morceaux, laisser le temps d’avaler, encourager à bien mâcher, faire boire à petites gorgées, laisser déglutir une seconde fois si des aliments sont restés dans la bouche après la première déglutition, pratiquer des soins de bouche minutieux après chaque repas et laisser le malade assis encore vingt minutes après le repas.

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.