Imprimer

Foire aux questions

Questions fréquentes

-A +A

Vous n‘avez pas trouvé de réponse à votre question ? Contactez nous >>

Je souhaite que les sommes que France Alzheimer va recueillir suite à mon legs serve à la recherche sur la maladie d’Alzheimer. Est-ce possible ?

Tout à fait. Il convient juste de préciser dans votre testament que votre legs devra être utilisé pour la Recherche. Le Conseil Scientifique de France Alzheimer se chargera alors d’affecter les sommes provenant de votre legs aux meilleurs programmes de recherche sur la maladie d’Alzheimer.

France Alzheimer va-t-elle respecter mes dispositions testamentaires ?

France Alzheimer s’engage à respecter les volontés testamentaires que vous aurez exprimées, par exemple en se chargeant d’entretenir votre tombe ou de faire dire des messes.

Mon époux et moi n’avons pas d’enfant. Nous souhaiterions léguer tous nos biens à France Alzheimer, mais nous voulons protéger le survivant si l’un de nous décède. Comment faire ?

Vous devez dans ce cas rédiger chacun un testament (sur un document distinct) en précisant que vous instituez France Alzheimer légataire universelle de votre succession, sous réserve de l’usufruit de votre époux(se).
Ce n’est donc qu’au décès de l’usufruitier que France Alzheimer deviendra alors propriétaire des biens dépendant de votre succession, et votre conjoint sera donc protégé sa vie durant.

Est-ce que je peux léguer à l’association France Alzheimer, même si je n’ai pas de gros moyens ?

Absolument. Pour France Alzheimer, il n’y a pas de gros et de petits legs. Chaque legs, quel que soit son montant, contribue au soutien de notre action. Que vous léguiez une petite somme d’argent, une partie ou la totalité de votre patrimoine, vous aurez fait un geste en faveur de France Alzheimer.

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.