Foire aux questions

Questions fréquentes

-A +A

Vous n‘avez pas trouvé de réponse à votre question ? Contactez nous >>

J’ai l’impression que l’un de mes proches est atteint de la maladie, que faire ?

Avant toute chose, il faut l’inciter à consulter son médecin traitant. C’est lui qui peut faire une première évaluation de la situation et qui pourra, s’il y a lieu, le guider dans les démarches diagnostiques à entreprendre.

La maladie d’Alzheimer est-elle héréditaire ?

Il existe effectivement des formes dites « familiales » ou héréditaires de maladies d’Alzheimer, liées à des mutations au niveau de certains gènes. Cette forme ne concerne qu’environ 1% de l’ensemble des malades.
Dans ces cas, les premiers symptômes apparaissent en général à un âge très précoce, parfois avant 40 ans. Dans l’immense majorité des cas, la maladie est dite « sporadique ». Son apparition est d’origine multifactorielle, résultant de l’interaction d’un « terrain » plus ou moins prédisposant et de « facteurs de risque ». 

Quels sont les premiers signes de la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer débute insidieusement par des troubles de la mémoire. Au début, la personne malade a de plus en plus de mal à enregistrer de nouvelles informations. Elle ne se souvient plus de ce qu’elle vient de faire ou repose les mêmes questions à quelques minutes d’intervalle. La capacité à créer de nouveaux souvenirs est altérée. En revanche, les souvenirs lointains, comme par exemple l’école ou le premier emploi, sont préservés.

Avoir des oublis signifie-t-il que l'on a la maladie d'Alzheimer ?

Il faut distinguer oublis bénins, liés au vieillissement normal, et oublis anormaux, de nature pathologique. Oublier un rendez-vous, un numéro de code, l’endroit où l’on a rangé ses clés, cela peut arriver à tout un chacun et peut être dû à un manque d’attention. Il est également banal avec l’âge d’avoir par moments des difficultés à se remémorer des noms de personnes.
Dans la maladie d’Alzheimer, les troubles de mémoire sont d’une autre nature et d’une autre intensité. La personne malade peut ainsi oublier le prénom de son fils, ou des événements familiaux qui la touchent de près.  Mais cette évolution est lente et progressive et peut ne pas être perçue par l’entourage, surtout quand la personne compense ses difficultés.

Trouvez de l'aide

FRANCE ALZHEIMER c'est 120 associations près de chez vous

Faire un don

France Alzheimer est agréée
par le comité de la charte
Don en confiance
Comité de la charte don de confiance