La réforme de la perte d'autonomie

-A +A

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et leur famille, comme toutes les personnes confrontées à la perte d’autonomie, supportent de lourdes charges financières pour continuer à vivre à leur domicile, et plus encore pour résider en institution. Afin de diminuer le coût élevé à la charge des personnes malades et de leurs proches, une réforme du financement de la perte d’autonomie est indispensable.

Où en est on de la réforme de la perte d'autonomie ?

Promesse de campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, puis de François Hollande en 2012, la réforme de la perte d’autonomie suscite le débat depuis de nombreuses années. Pourtant, elle n’est toujours pas lancée !

 Elle a fait l’objet de multiples reports successifs qui ont transformé progressivement l’espoir des familles en immense déception et incompréhension.  France Alzheimer n’a eu de cesse de s’engager et de contribuer à ce débat essentiel au nom de toutes les familles qu’elle représente au quotidien.
 

Une lourde charge financière pour les familles

Si les frais médicaux de la maladie d’Alzheimer sont pris en charge à 100% par l’assurance maladie au titre de l’ALD 15, les frais médico-sociaux sont assumés en grande partie par les familles. Or, le coût de la prise en charge médico-sociale représente 90% du coût total de la maladie d’Alzheimer.

Une aide insuffisante pour couvrir les besoins

De nombreux bénéficiaires de l’APA à domicile se voit attribuer un plan d’aide saturé, c'est-à-dire dont le montant atteint le plafond fixé nationalement, et doivent financer leurs besoins d’aide complémentaires avec d’autres ressources.

Nos propositions pour une réforme solidaire

France Alzheimer demande le lancement, sans plus tarder, d’une réforme du financement de la perte d’autonomie afin de diminuer le reste à charge des familles. Pour l’association, cette réforme doit comprendre nécessairement les points suivants :

Report de la réforme sur la perte d'autonomie : France Alzheimer adresse un courrier au Premier ministre

Suite au détournement de la Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA) et au report de la réforme sur la perte d’autonomie, France Alzheimer a adressé un courrier au Premier ministre pour faire part de l’impatience et de la lassitude des familles que l’association représente.

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.