Message d'erreur

Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 29 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--article.tpl.php).

La douleur physique

Mise à jour le 28 Juin 2017
-A +A

Une personne atteinte d’une maladie d’Alzheimer manifeste souvent sa douleur de manière indirecte.  Les proches doivent apprendre à être attentifs aux modifications, même mineures, du comportement de la personne malade qui pourrait signifier qu’elle a mal quelque part.

Si la personne malade dit explicitement qu’elle a mal, il faut pratiquer un examen minutieux de tout le corps, car l’endroit indiqué n’est peut-être pas du tout celui où se situe réellement la blessure ou la douleur.

En effet, la personne malade peut avoir des troubles du schéma corporel qui ne lui permettent plus de localiser correctement les différentes parties de son corps. Cette analyse troublée du ressenti de la douleur entraîne des réponses physiques ou émotionnelles qui peuvent être inappropriées.

Par exemple, une personne malade peut laisser sa main sur une plaque électrique tout en hurlant sa douleur car elle ne sait plus qu’il faut retirer sa main, ou peut continuer de marcher sur une entorse à la cheville.

Les causes possibles

Les causes les plus fréquentes sont :

  • les affections dentaires,
  • les prothèses mal ajustées qui gênent la mastication,
  • les maux de tête,
  • les cystites,
  • la constipation,
  • les contusions ou fractures dues à des chutes.

Comment réagir ?

Il est important de connaître la sensibilité douloureuse de la personne dont on s’occupe.

On peut traiter soi-même la douleur par les petits moyens habituels tout en continuant d’observer les réactions de la personne malade. Dans ce cas, il peut être utile de connaître les médicaments que la personne avait l’habitude de prendre avant de tomber malade. Que faisait-elle, par exemple, en cas de maux de tête, de refroidissement ou de malaise ? Prenait-elle souvent des médicaments ?

La sensation de douleur variant toujours beaucoup d’un individu à l’autre, il est très important également de connaître la sensibilité douloureuse de la personne dont on s’occupe.
 

Pour en savoir plus : 

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.