Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 29 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--article.tpl.php).
  • Notice : Undefined index: prev dans ftprod_prev_next_links_block_view() (ligne 46 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/modules/francealzheimer/ftprod_prev_next_links/ftprod_prev_next_links.module).
  • Notice : Undefined index: next dans ftprod_prev_next_links_block_view() (ligne 54 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/modules/francealzheimer/ftprod_prev_next_links/ftprod_prev_next_links.module).

Une solidarité nationale au rabais

Mise à jour le 05 Janvier 2016
-A +A

   

La situation :
 

7,2 milliards d’euros sont laissés chaque année à la charge des familles de personnes malades  pour le financement de la perte d’autonomie. Et ce sans compter l’aide apportée par ces mêmes proches, qui, si on la valorisait sur la base de la rémunération que percevrait une auxiliaire de vie à domicile, coûterait à la société plus de 3 000 euros par mois. Des sommes que la puissance publique, dans le contexte de restrictions budgétaires que la France connaît actuellement, serait bien en peine de dégager. Pourtant, l’accompagnement des personnes malades ne peut être limité à la seule sphère privée, sans cesse relégué au huis clos de la solidarité familiale, aujourd’hui à bout de souffle. La société toute entière doit prendre ses responsabilités et assumer pleinement ses valeurs citoyennes de d’équité et de solidarité qui constituent l’un de ses fondements. 

Ils l’ont dit :
 

 Il faudra demain faire plus et mieux et trouver des solutions innovantes pour assurer le financement à long terme de la dépendance. Il faudra pour cela organiser intelligemment le financement public et la prévoyance.  Norra Berra, Secrétaire d’Etat chargée des aînés, octobre 2009.

 La solidarité doit rester le fondement de notre système de protection sociale. C’est la base du modèle français, la condition de son efficacité.  Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, 2012.

Ce que la loi prévoit :
 

La loi ne porte aucune réforme de fond concernant la prise en charge financière de la perte d’autonomie et le système de financement sur lequel elle s’appuie ne permet en aucun cas de garantir l’exercice de la solidarité nationale. En effet, la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA) qui servira à financer la mise en œuvre des mesures prévues par le texte de loi est prélevée depuis 2013 sur les pensions de retraite et d’invalidité. Un curieux mécanisme qui revient donc à faire financer la perte d’autonomie par les personnes qui sont le plus susceptibles d’en être victimes...
 

 

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.