Message d'erreur

Strict warning : Only variables should be passed by reference dans include() (ligne 29 dans /var/www/vhosts/francealzheimer.org/web/sites/all/themes/francealzheimer/templates/node--article.tpl.php).

La nuit

Mise à jour le 28 Juin 2017
-A +A

Le moment du coucher a tout intérêt à être ritualisé pour aider la personne à comprendre ce que l’on attend d’elle et lui permettre de s’abandonner au sommeil.

Anticiper le coucher

L’anxiété est souvent accrue en fin de journée ou en début de soirée. Elle est liée à la tombée de la nuit et à la fatigue accumulée tout au long de la journée. Afin de faciliter l’étape du coucher, il faut éviter de demander à la personne malade d’effectuer des tâches trop complexes en fin de journée et lui proposer un temps de détente avant d’aller se coucher.

Cependant, pour que la nuit soit dédiée au repos, il convient aussi de préserver des activités au cours de la journée (marche, activités artistiques, etc.).

Prévenir la déambulation nocturne

Il faut essayer de comprendre pourquoi la personne se lève la nuit.

La nuit est un moment où la personne atteinte d’une maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée risque le plus de se mettre en danger. Il n’est pas rare que, la nuit, le sentiment d’abandon et l’anxiété poussent la personne à quitter un lieu devenu étranger.

Elle peut aussi penser, lors de ses réveils successifs, que l’heure est venue de s’activer, déjeuner, s’habiller… ou encore supposer, à l’heure qu’elle voit au réveil, que, normalement, il devrait faire jour et s’en inquiéter.

Dans ces différentes situations, la personne se met en mouvement et parfois, tente de sortir de chez elle. Pour éviter cela, il faut essayer de comprendre pourquoi la personne se lève la nuit :

  • souvent la personne peut avoir faim ou soif, pour éviter qu’elle se déplace, on peut disposer à manger ou à boire à proximité du lit ;
  • elle peut aussi avoir envie d’aller aux toilettes, il est donc préférable de laisser la lumière dans la salle de bain ou le couloir pour qu’elle repère l’endroit plus facilement.

Pour éviter les chutes, des équipements simples comme des détecteurs de mouvement permettent que les lumières s’allument automatiquement dans la pièce où la personne malade entre.
 

Pour en savoir plus :

RECEVOIR NOS INFORMATIONS PAR EMAIL

 

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue.

- Désinscription à tout moment en un seul clic.

Trouvez de l'aide

Newsletter - Restez informé

C'est la première étape pour vaincre la maladie

- Votre adresse e-mail ne sera ni echangée, ni vendue. - Désinscription à tout moment en un seul clic.